Ecoutez Radio Sputnik
    Un B-52

    Les menaces de Pyongyang auraient fait changer de trajectoire des B-52

    © AP Photo / Jockel Finck
    Défense
    URL courte
    241295

    Des bombardiers américains B-52 ont changé de plan de vol après que la Corée du Nord a menacé d’annuler le sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un, selon CNN.

    Les États-Unis, la Corée du Sud et le Japon se sont accordés pour changer le plan de vol de deux bombardiers stratégiques Boeing B-52 de façon à éviter le survol du territoire de la péninsule coréenne, relate la chaîne CNN, citant une source au sein de la Défense américaine.

    La décision aurait été prise à la suite de l'objection de la Corée du Nord aux exercices militaires américains dans la région et d'une suggestion de Pyongyang selon laquelle le prochain sommet entre Kim Jong-un et le Président Donald Trump pourrait être menacé par ces manœuvres.

    Selon la chaîne, les bombardiers qui ont décollé de l'île de Guam, dans l'océan Pacifique, et y ont atterri, ont commencé leur vol de 24 à 48 heures plus tôt. Ils ont volé au sud/sud-est de la péninsule coréenne mais sont restés à l'écart de l'espace aérien sud-coréen.

    Des personnalités officielles ont déclaré vendredi qu'elles ne voyaient pas clairement si la décision de modifier la trajectoire de l'avion était une réponse à la déclaration de M. Kim. Le vol des bombardiers n'était pas réalisé dans le cadre d'exercices militaires, ont souligné les sources.

    Le Pentagone a refusé de commenter cette information, selon CNN.

    Mardi, l'agence sud-coréenne Yonhap a fait savoir que Pyongyang menaçait d'annuler la rencontre entre MM. Trump et Kim, programmée pour le 12 juin à Singapour, en raison des exercices militaires conjoints de Washington et de Séoul. La Corée du Nord a également renoncé aux pourparlers au niveau ministériel prévus mercredi avec la Corée du Sud.

    Lire aussi:

    Pyongyang menaçant de rompre le dialogue, Trump et Moon «travailleront étroitement»
    Séoul renonce à participer à des manœuvres avec Washington
    Manœuvres militaires: Séoul et Washington font la sourde oreille aux protestations de Kim
    Tags:
    bombardier, B-52, Corée du Nord, Corée du Sud, Japon, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik