Ecoutez Radio Sputnik
    Tu-160

    Le «bombardier russe le plus puissant» révélé par une revue américaine

    © Sputnik . Vladimir Sergueev
    Défense
    URL courte
    11821

    Le futur bombardier stratégique russe PAK-DA devrait voir le jour d'ici 2025-2026 et serait équipé de missiles hypersoniques de type Kinjal, selon une revue américaine.

    La Russie est en train de mettre au point son bombardier stratégique le plus puissant, un appareil destiné à remplacer d'ici dix ans tous les bombardiers de l'armée de l'air russe, selon la revue The National Interest.

    Il s'agit d'un avion PAK-DA mis au point par l'avionneur Tupolev.

    Selon les derniers pronostics, le PAK-DA sera créé en 2025-2026 et sa fabrication en série débutera en 2028-2029. Initialement, sa mise au point devait être terminée en 2019, mais elle a été retardée par la création du bombardier Tu-160M2.

    La revue note que les fonctions principales du futur bombardier ne sont connues que superficiellement. Il est probable qu'il soit équipé des nouvelles versions des missiles de croisière air-sol Kh-55SM et Kh-102. Son armement principal serait constitué par les missiles hypersoniques Kh-47M2 Kinjal.

    Toutefois, selon la revue, l'utilisation de ces missiles pourrait devenir contre-productive à cause de leurs dimensions trop importantes et des pas de tirs tournants.

    Il est peu probable que des missiles Kinjal soient installés à l'extérieur de l'avion, l'appareil devant être furtif.
    Néanmoins, la technologie du propulseur hypersonique utilisée pour les Kh-47M-2, pourrait être utilisée pour des missiles de dimensions moins importantes qui pourraient équiper le PAK-DA.

    La revue cite des informations puisées dans les sources ouvertes au public, selon lesquelles le PAK-DA serai un avion à deux propulseurs hypersoniques capable de couvrir une distance de près de 15.000 kilomètres sans avoir besoin de se ravitailler en vol. Le poids de l'appareil sera de 130 tonnes. Le futur bombardier sera capable de se poser sur n'importe quel aérodrome, ce qui veut dire qu'il n'aura pas besoin d'une longue piste d'atterrissage.

    Lire aussi:

    La Russie en bonne voie pour concevoir le bombardier du futur
    Un missile à très longue portée pour le Cygne blanc russe
    Aile volante multirôle: que peut-on espérer du futur bombardier PAK DA?
    Tags:
    bombardier, Kinjal (missile air-air hypersonique), Tupolev, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik