Ecoutez Radio Sputnik
    Tir d'essai réussi d'un missile hypersonique Kinjal

    Poutine ne bluffe pas: The National Interest évoque les armes russes «du jugement dernier»

    Russian Defence Ministry
    Défense
    URL courte
    352277

    Lors de sa séance annuelle de questions-réponses avec la population, le chef du Kremlin a confié que certaines armes russes dernier cri étaient déjà en dotation dans l'armée. Comme l’estime le magazine américain The National Interest, Vladimir Poutine «ne bluffe pas».

    La Russie ne bluffe pas dans ses déclarations concernant ses nouvelles armes et leurs capacités, annonce le magazine américain The National Interest, qualifiant ces dernières d'armes «du jugement dernier».

    Selon le journal, l'existence de nouvelles armes en Russie ne représente pas une grande surprise. Ainsi, l'expert militaire Pavel Podvig a confié au magazine que la plupart des projets révélés étaient connus d'avance.

    «C'était la première fois que j'entendais parler du système hypersonique Kinjal. Évidemment, tout ce que Poutine a présenté avait déjà été testé, donc tout est possible», estime l'expert.

    À son tour, le chercheur du Centre d'analyse de la Marine américaine Michael Kofman est également convaincu que les programmes de développement des armes les plus récentes de la Russie sont réels et que leur mise en œuvre est «une affaire d'avenir proche».

    Dans son message annuel au parlement le 1er mars dernier, Vladimir Poutine a présenté des images d'essais du système hypersonique Kinjal d'une portée de 2.000 km. Selon lui, le missile Kinjal, doté d'ogives conventionnelles ou nucléaires, est capable d'éviter tous les systèmes de défense antiaérienne et antimissile.

    Le Président russe a en outre évoqué le nouveau système Avangard, capable de se déplacer à une vitesse vingt fois supérieure à celle du son, ainsi que d'autres armes russes sophistiquées.

    Lors de sa séance annuelle de questions-réponses avec la population, le chef du Kremlin a confié que le missile supersonique Kinjal et le système de combat laser était déjà en dotation de l'armée, alors que le système balistique Avangard et le missile Sarmat seraient respectivement mis en service en 2019 et 2020.

    Lire aussi:

    Cette arme russe redoutable «n'a pas d'équivalent en dehors de la Russie»
    La Défense russe détaille les capacités de ses nouveaux missiles hypersoniques Kinjal
    Les Troupes aérospatiales russes testent un missile hypersonique Kinjal (vidéo)
    Tags:
    Kinjal (missile air-air hypersonique), RS-26 Roubej, RS-28 Sarmat (missile lourd), Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik