Défense
URL courte
8363
S'abonner

La China National Nuclear Corporation a lancé un appel d'offres public pour la construction d'un brise-glace à propulsion nucléaire, ce qui a poussé de nombreux analystes à supposer que Pékin envisageait celle d'un porte-avions nucléaire.

Le journal China's Global Times a publié jeudi un appel d'offres de la China National Nuclear Corporation (CNNC) pour la construction de son premier navire brise-glace à propulsion nucléaire, ce qui a provoqué de vifs débats sur les objectifs finaux de cette initiative.

Le journal souligne qu'il s'agira du premier bâtiment chinois à propulsion nucléaire, tout en indiquant que son réacteur devra être assez puissant pour être utilisé afin de propulser un porte-avions après certaines modifications.

Selon l'expert militaire Song Zhongping cité par le journal, la technologie nucléaire sera appliquée à d'autres navires militaires, ce qui doit leur permettre de parcourir de longues distances et de protéger la sécurité nationale et les intérêts de la Chine à travers le monde.

À l'heure actuelle, seuls deux pays au monde possèdent des porte-avions nucléaires, à savoir les États-Unis (classes Nimitz et Gerald R. Ford) et la France (Charles de Gaulle).

En février dernier, Sputnik avait rapporté que Pékin avait l'intention de se doter d'un porte-avions à propulsion nucléaire avant la fin de l'année 2025. À l'horizon 2030, la Chine souhaite disposer de quatre groupes aéronavals.

Le navire Liaoning est devenu en 2011 le tout premier porte-avions à entrer en service dans la marine de l'empire du Milieu. En avril 2017, la Chine a lancé son second porte-avions. Long de 315 mètres, le T-001A est un navire à propulsion diesel, doté d'une piste d'envol de type tremplin à ski.

Lire aussi:

Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Restrictions chinoises sur le trafic aérien: les Américains attaquent, les Européens acquiescent
Tags:
aéronavale, porte-avions nucléaire, porte-avions, USS Nimitz, Liaoning (porte-avions), USS Gerald R.Ford, Charles de Gaulle (porte-avions), Compagnie nucléaire nationale chinoise (CNNC), Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook