Ecoutez Radio Sputnik
    sous-marin, image d`illustration

    Le nouveau sous-marin espagnol est plus long que son quai d'amarrage

    © Photo. pixabay
    Défense
    URL courte
    6106

    Les docks de la base marine espagnole de Carthagène se sont avérés incapables d'accueillir le nouveau sous-marin S-80 Plus dont le corps a été allongé de quelques mètres pour rectifier les conséquences d'une erreur de calcul initiale. Le ministère espagnol de la Défense cherche à présent 16 millions d'euros pour allonger les docks en question.

    D'une longueur de 78 mètres, les docks de la base marine espagnole de Carthagène doivent être reconstruits pour un montant de 16 millions d'euros pour pouvoir accueillir le nouveau sous-marin S-80 Plus qui mesure deux mètres de plus, écrit El Pais.

    Si le projet initial prévoyait que le navire ferait 71 mètres de long, une erreur de calcul l'a fait peser 125 tonnes plus lourd que ce qu'exigeaient ses caractéristiques et le navire risquait de ne pas remonter après la plongée. Pour 14 millions d'euros, des spécialistes américains ont intégré trois compartiments supplémentaires dans la coque, augmentant le déplacement du sous-marin de 800 tonnes et lui assurant une flottabilité positive, ce qui a dans les faits allongé le navire jusqu'au 80 mètres.

    ​Ainsi, avec les frais pour le système du mouvement des sous-marins, le budget total du projet qui prévoit la construction de quatre navires a presque doublé passant de 2,1 à 3,9 milliards d'euros.

    Selon les journalistes, S-80 Plus ne peut rembourser ses dépenses que s'il réussit sur le marché international. Cependant, le prix estimé d'un sous-marin espagnol (près d'un milliard d'euros) est deux fois plus élevé que celui des navires similaires allemands.

    Lire aussi:

    Massifs, silencieux, rapides… les meilleurs sous-marins du monde
    Les nouveaux navires coûteux de l'Otan ne sont pas prêts au combat
    La Marine russe veut muscler ses navires avec des armements de haute précision
    Tags:
    sous-marin, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik