Défense
URL courte
1281
S'abonner

Des bombardiers stratégiques et des avions de chasse des forces armées chinoises ont atterri à Riazan où leurs équipages participeront aux Jeux militaires internationaux.

Toute une délégation d'avions de l'armée chinoise, dont deux bombardiers stratégiques H-6K, des chasseurs J-15 et des avions de transport militaire Y-9, est arrivée dans la ville de Riazan, à 200 km au sud-est de Moscou, pour prendre part aux Jeux militaires internationaux.

Pour se rendre à Riazan, les avions ont dû couvrir une distance de 5.000 kilomètres. Avant la fin de la semaine en cours, des chasseurs chinois J-10 doivent atterrir sur le même aérodrome, rapportent les médias régionaux.

Les bombardiers Xian H-6 sont une copie sous licence du bombardier soviétique Tupolev Tu-162 construite pour les Forces aériennes chinoises. Dotés d'un rayon d'action estimé à 3.500 km, ces avions sont capables d'emporter des missiles de croisière KD-20 et KD-63.

Les chasseurs Shenyang J-15, surnommés Requin Volant, sont les avions de combat de la marine chinoise embarqués sur porte-avions, dérivés du Sukhoi 33 russe. Ils sont destinés à assurer des missions multi-rôles de supériorité aérienne, anti-navires et défense de la flotte, reconnaissance ainsi que le soutien aérien.

L'édition 2018 des Jeux militaires internationaux débutera le 29 juillet prochain. Les équipes biélorusse, chinoise, iranienne, kazakhe et russe prendront part aux compétitions.

Lire aussi:

Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
«Je reconnais ma faute»: ce golden retriever fait le coupable devant sa propriétaire
Tags:
chasseur, bombardier, avions militaires, Y-9 (avion de transport), Shenyang J-15 (avion), Xian H-6K (bombardier), Jeux militaires internationaux 2018, Chine, Russie, Riazan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook