Défense
URL courte
7407
S'abonner

Une très forte explosion provoquée par une météorite a été détectée le 25 juillet à une altitude de 43 kilomètres au-dessus de la base aérienne américaine de Thulé, dans le nord du Groenland, a annoncé un employé du Jet Propulsion Laboratory de la NASA. Le Pentagone a préféré de ne pas commenter ce fait.

Les militaires américains n'ont aucunement réagi aux informations du Jet Propulsion Laboratory de la NASA selon lesquelles une météorite a explosé le 25 juillet à une altitude de 43 kilomètres au-dessus de la base aérienne américaine de Thulé dont la mission est de contrer des possibles attaques des missiles.

L'explosion, dont la puissance aurait été équivalente à celle de 2,1 kilotonnes de TNT, a été pour la première fois évoquée dans un tweet de l'utilisateur qui se décrivait comme «explorateur de l'espace au Jet Propulsion Laboratory». Cette publication a été ensuite partagée par Hans Kristensen, chef du Projet de l'information sur le nucléaire de la Fédération des scientifiques américains.

​Ce dernier a salué le fait que la base, qui dispose de plus de 2.000 ogives nucléaires, a correctement établi que l'explosion n'avait pas été provoquée par un missile russe.

Le site du Jet Propulsion Laboratory de la NASA indique également qu'un objet qui se déplaçait à une vitesse de 24,4 kilomètres par seconde avait terminé son voyage dans l'espace au-dessus de la base.

Lire aussi:

Un rapport remis par le Pr. Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré
Un chien tombé dans l’eau glacée refuse d'être sauvé par un homme qui plonge pour lui – vidéo
Cet hôpital parisien a dû recruter des gardes du corps pour protéger les soignants des agressions dans la rue - vidéo
Certains «haïssent» leur propre «incapacité»: quand Pékin recadre Paris sur le Covid-19
Tags:
météorite, base aérienne de Thulé, Groenland, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook