Ecoutez Radio Sputnik
    un porte-hélicoptères Mistral à Saint-Pétersbourg

    La Russie renonce à son propre projet de porte-hélicoptères? Le sujet est loin d’être clos

    © Sputnik . Alexei Danichev
    Défense
    URL courte
    17503

    Rejetant les informations selon lesquelles la Russie aurait renoncé à l’idée de construire son propre porte-hélicoptères, une source au sein des chantiers navals nationaux a affirmé que la porte restait toujours ouverte.

    Aucun verdict concernant la construction nationale d'un porte-hélicoptères n'a été rendu à ce stade, le sujet restant toujours ouvert, a fait savoir à Sputnik une source haut placée au sein des chantiers navals russes.

    «Le ministère de la Défense n'a pas pris de décision finale en la matière, le sujet n'est pas clos», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Citant le ministre russe de l'Industrie et du Commerce Denis Mantourov, certains médias russes avaient plus tôt affirmé que la Russie avait abandonné le projet de construction d'un porte-hélicoptères au sein de ses frontières.

    Selon le ministre adjoint russe de la Défense, Iouri Borissov, la construction de porte-hélicoptères, équivalents des bâtiments amphibies d'assaut de la classe Mistral, est prévue par le nouveau programme d'armement d'État russe pour la période 2018-2025. Le premier navire devrait être prêt en 2022, affirmait-t-il en mai 2017.

    Lire aussi:

    La Russie va construire son propre Mistral hybride
    La Russie pourrait envisager l’exportation de ses Mistral hybrides
    L’équivalent russe du porte-hélicoptère Mistral sera construit d’ici 2022
    Tags:
    porte-hélicoptères, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik