Ecoutez Radio Sputnik
    Le chasseur américain F-35

    Les USA espionneraient la Russie en Syrie afin d’améliorer les F-35

    © AP Photo / Rick Bowmer
    Défense
    URL courte
    12652

    La présence américaine en Syrie aurait un objectif caché, a déclaré le chef sortant de l’U.S. Air Forces Central Command. Selon lui, les militaires américains suivraient de près les avancées techniques russes afin de ne pas se laisser distancer.

    Les États-Unis utilisent leur présence en Syrie non seulement pour lutter contre Daech* mais également afin de recueillir des informations sur les capacités militaires russes, informe The Defense News citant le lieutenant-général Jeffrey Harrigian, chef sortant de l'U.S. Air Forces Central Command.

    «Bien sûr, nous avons beaucoup appris sur certains moyens que la Russie avait apportés en Syrie… […] Nous sommes une organisation en apprentissage permanent. Je n'entrerai pas dans les détails mais il y a des choses dont nous devions profiter et non seulement en informer nos services de renseignement mais aussi les introduire dans nos systèmes qui ont besoin d'être améliorer», a-t-il précisé.

    Les États-Unis s'intéressent notamment aux bombardiers russes Su-34 et Su-35 afin d'améliorer leurs chasseurs F-35.

    Jeffrey Harrigian a également indiqué que Washington pourrait bientôt employer des chasseurs F-35B Joint Strike afin de mener des opérations de renseignement.

    «Il est évident que le F-35 détient des capacité nous permettant d'être plus efficace en matière de ce que j'appelle "l'environnement opérationnel". Avec ses capteurs nous allons apprendre pas mal de choses, tout comme le font les Israéliens», a-t-il ajouté.

    Selon ce militaire américain, la Russie a également pu profiter de sa présence en Syrie pour voir de plus près les armes américaines, dont le chasseur F-22.

    * Une organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Confronté au Su-35 russe, le F-35 américain éviterait-il de combattre?
    F-35 vs Su-35: à qui la victoire?
    Quels sont les risques pour les acheteurs du F-35 américain?
    Tags:
    espionnage, F-35 Lightning II, Su-34, Su-35, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik