Ecoutez Radio Sputnik
    Un missyle intercontinental Iars

    Ce que l'on sait sur le véhicule qui transporte les missiles balistiques russes (vidéo)

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Défense
    URL courte
    6411

    Les nouveaux tracteurs-érecteurs-lanceurs de missiles balistiques russes Plateforme-0, destinés à terme à remplacer leurs prédécesseurs biélorusses, ne seront fabriqués en série qu'à partir de 2023, selon les déclarations d'un responsable.

    Les nouveaux tracteurs-érecteurs-lanceurs russes Plateforme-0 pour systèmes de missiles balistiques commenceront à remplacer le matériel biélorusse utilisé actuellement par les Forces russes de missiles stratégiques à partir de 2023, a déclaré le directeur du projet Plateforme-0 au sein du groupe KamAZ, Vladislav Polonski.

    Le KamAZ-7850 Plateforme-0 à 16 roues motrices possède une très grande manœuvrabilité, chaque roue pouvant tourner dans une direction donnée. Le tracteur n'a pas d'embrayage ni de boîte de vitesses — chaque roue étant munie d'un moteur électrique et l'ensemble de roues étant géré par un système électronique. Le véhicule peut également se déplacer à la manière d'un crabe, lorsque toutes les roues sont tournées dans la même direction, permettant au véhicule un mouvement latéral.

    Le véhicule a été montré pour la première fois au grand public lors du Forum militaire et technique Armée-2018.

    Selon le directeur du projet Plateforme-0, la fabrication de ces véhicules n'en est qu'à ses débuts, l'usine n'étant capable de construire que dix tracteurs par an et les besoins de l'armée étant 40 fois supérieurs à ce chiffre.

    Actuellement, pratiquement tous les systèmes de missiles russes sont montés sur des tracteurs d'origine biélorusse. Une fois la production en série des Plateforme-0 lancée, les Troupes russes de missiles stratégiques pourront remplacer le matériel biélorusse dans un délai de dix ans.

    Lire aussi:

    Verglas russe ou illusion d’optique? Ce tracteur glissant sur la route fait le buzz
    Des roues à un réacteur nucléaire spécial: ces fameuses machines à mouvement perpétuel
    Conduire un Topol-M équivaut à pratiquer un sport extrême
    Tags:
    missiles balistiques, KamAZ, RVSN
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik