Ecoutez Radio Sputnik
    Système antiaérien Pantsir-S1

    Armes russes pour l’Afrique: Moscou dévoile le nombre de contrats signés en deux ans

    © Sputnik . Vitali Belooussov
    Défense
    URL courte
    7330

    La demande en armes et équipements militaires russes en Afrique reste bien élevée et pourrait augmenter davantage dans un futur proche, selon Rosoboronexport.

    Au cours des deux dernières années, la Russie a signé une vingtaine de contrats sur la livraison d'armes avec des pays africains, a annoncé le service de presse du groupe Rosoboronexport en se référant à son PDG Alexandre Mikheïev.

    Selon lui, le marché africain des armements et des équipements militaires doit continuer à se développer ces prochaines années. Pour sa part, Rosoboronexport propose à ses partenaires en Afrique une coopération compréhensive qui comprend plusieurs domaines.

    «Nous proposons non seulement la fourniture de nos produits, mais également l'accompagnement logistique pendant toute la durée de leur service, la formation de spécialistes et la mise en place de structures pour l'entretien et la réparation», a fait savoir M.Mikheïev.

    Rosoboronexport organise également l'exposition russe dans le cadre du salon international Africa Aerospace & Defence où seront présentés plus de 280 échantillons d'armes et d'équipements militaires russes.

    La Russie s'attend à un intérêt important de la part des délégations étrangères pour la production de ses entreprises, notamment pour les blindés BTR-80A et BTR-82A, le système antiaérien Pantsir-S1, ainsi que pour les lance-missiles portables Verba et Igla-S, a indiqué le PDG de Rosoboronexport.

    Lire aussi:

    La hausse de la demande mondiale d’avions de combat stimule les exportations russes
    Des armes et des équipements russes sont en route pour Paris
    La Russie a exporté 50 navires de guerre en 17 ans, pour un montant de 24 M USD
    Tags:
    exposition, exportations, armes russes, Igla-S, Verba (systèmes de missiles), Pantsir-S1, BTR-80, Rosoboronexport, Alexandre Mikheïev, Afrique, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik