Ecoutez Radio Sputnik
    S-300

    Les F-35I israéliens sont-ils capables de détruire les S-300 russes en Syrie?

    © Sputnik . Valery Melnikov
    Défense
    URL courte
    351268

    Même si Israël n'ose pas attaquer les systèmes S-300 en Syrie quand ils sont opérés par des conseillers militaires russes, il n'est pas exclu qu'il puisse le faire quand ces derniers transmettront le contrôle complet des systèmes aux militaires syriennes, indique The National Interest.

    Quand les conseillers militaires russes transmettront aux militaires syriens les S-300, la Défense israélienne tentera d'utiliser ses chasseurs de cinquième génération F-35I Adir pour détruire ces systèmes, estime Dave Majumdar, rédacteur de la revue The National Interest.

    M.Majumdar souligne que «sur le plan strictement militaire, la présence de ces armes [les S-300, ndlr] ne limite pas nécessairement la capacité d'Israël» car, selon lui, dès le début, l'une des principales missions du F-35I était la destruction des défenses anti-aériennes avancées telles que les S-300.

    Il rappelle les propos de Tzachi Hanegbi, le ministre israélien de la Coopération régionale, qui avait déclaré dans une interview accordée à la Radio de l'Armée israélienne que le déploiement des S-300 ne pourrait pas limiter les capacités de ces chasseurs.

    «Nous disposons d'avions furtifs, les meilleurs au monde. Ces batteries ne sont même pas en mesure de les repérer», avait alors lancé le ministre.

    L'auteur de l'article indique également que les F-35 deviendront encore plus performant lorsque leurs configurations matérielle et logicielle seront mises à niveau. Ainsi, Tel Aviv a signé en février un accord avec Lockheed Martin visant à incorporer des modifications spécifiques dans ses chasseurs afin d'améliorer sa future flotte de 50 appareils dans une configuration Block 3F+ d'ici décembre 2021.

    S-300
    © Sputnik . Ministry of Defence of the Russian Federation

    Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a annoncé mardi 2 octobre que la Russie avait achevé de livrer des systèmes S-300 à la Syrie et qu'elle avait remis au pays 49 équipements militaires. Au cours des trois prochains mois, les spécialistes syriens seront formés au maniement de ces systèmes, avait-il ajouté.

    Cette livraison des S-300 à la Syrie est intervenue suite à la destruction d'un Il-20 russe par la défense antiaérienne syrienne lors d'un raid de l'aviation israélienne. Moscou a accusé les forces aériennes de l'État hébreu d'avoir provoqué le tir ayant touché l'appareil russe.

    En 2013, sur demande d'Israël, Moscou avait suspendu les livraisons de S-300 à la Syrie, or depuis, la situation a évolué et ce, «non de la faute de la Russie», selon Sergueï Choïgou.

    Lire aussi:

    Israël met en doute les capacités des S-300 livrés en Syrie
    Israël pourrait-il vraiment s’attaquer aux S-300 russes installés en Syrie?
    The National Interest évalue les chances des F-35 israéliens contre les S-300 en Syrie
    Tags:
    Tzachi Hanegbi, Israël, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik