Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau de Turquie

    Ankara annonce la date du déploiement des S-400 russes en Turquie

    CC0 / Pixabay
    Défense
    URL courte
    3402

    Ankara ne renonce pas à son intention d’acheter des systèmes S-400 russes, en dépit de la désapprobation américaine, et les délais des livraisons sont déjà annoncés. Selon le ministère turc de la Défense, il est question du mois d’octobre 2019.

    Le déploiement de systèmes de défense antiaérienne russes S-400 en Turquie débutera en octobre 2019, a annoncé jeudi le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar.

    «Le déploiement des complexes débutera en octobre 2019. Nous sommes maintenant engagés dans le recrutement du personnel. Le personnel sélectionné ira en Russie au début de 2019 pour y suivre une formation et acquérir les connaissances nécessaires, puis il reviendra et se mettra au travail», a déclaré Hulusi Akar, cité par le journal Yeni Safak.

    Deuxième plus grande armée de l'Otan en terme d'effectifs, la Turquie a co-signé en décembre dernier avec la Russie un accord sur des livraisons de missiles S-400 pour près de 2,5 milliards d'euros. Ce contrat prévoit l'achat par Ankara de deux batteries de systèmes S-400. Les deux pays se sont mis d'accord quant à une coopération technique dans ce domaine qui permettrait à la Turquie de produire des missiles sol-air sur son propre territoire.

    Pour leur part, les États-Unis exercent des pressions sur la Turquie, leur allié au sein de l'Otan, pour qu'elle renonce à l'acquisition de ces systèmes de défense antiaérienne, menaçant de refuser de lui livrer des chasseurs F-35.

    Le S-400 Triumph est système russe de défense antiaérienne et antimissile le plus moderne, également capable de détruire des cibles terrestres si nécessaire. La portée des missiles équipant les S-400 dépasse les 400 kilomètres et ils peuvent atteindre une altitude de 30 kilomètres.

    Lire aussi:

    Les USA souhaitent que la Turquie prenne la «décision souveraine» de renoncer aux S-400
    La Turquie dévoile ses raisons derrière l'achat de missiles S-400 russes
    Les S-400 russes seraient une menace pour les F-35 en Turquie
    Tags:
    S-400, Ankara, Turquie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik