Défense
URL courte
172057
S'abonner

Lors de l’une des nombreuses attaques de drones contre la base aérienne russe de Hmeimim, ces appareils étaient téléguidés depuis un avion de patrouille américain, affirme le vice-ministre russe de la Défense. Selon lui, «il faut mettre un terme à cela».

Le téléguidage des drones lors d'une attaque contre la base russe de Hmeimim était effectué depuis un Boeing P-8 Poseidon américain, a déclaré le vice-ministre russe de la Défense, Alexandre Fomine, lors du 8e Forum de Xiangshan pour la sécurité qui se tient à Pékin du 24 au 26 octobre.

Sans préciser la date de cette frappe, il a indiqué qu'il s'agissait d'une attaque massive impliquant 13 drones. Selon lui, ces appareils étaient dirigés par «une équipe unifiée lorsqu'un avion de reconnaissance américain Poseidon-8 patrouillait en Méditerranée pendant huit heures». Il a précisé que les drones pouvaient fonctionner tant en mode autonome qu'en manuel.

«Le pilotage manuel n'était pas effectué par n'importe quel paysan mais par un Poseidon-8 équipé de matériels modernes ayant récupéré le pilotage manuel», a expliqué le vice-ministre russe.

Selon lui, après que les drones se sont confrontés au «rideau de guerre électronique» russe, ils se sont éloignés.

«Ils ont commencé à les guider depuis l'espace et à leur montrer des soi-disant lacunes dans lesquelles ils [les drones, ndlr] ont commencé à pénétrer avant d'être détruits. Il faut mettre un terme à cela», a-t-il conclu.

En août, les militaires russes ont abattu 45 drones lancés depuis Idlib pour attaquer la base aérienne de Hmeimim, selon la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova. Elle a alors constaté que les attaques de drones contre la base aérienne russe étaient devenues régulières.

Lire aussi:

Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
La science admet la possibilité «d’attraper» le cancer
Tags:
attaque, drone, Boeing P-8 Poseidon, ministère russe de la Défense, Hmeimim, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik