Ecoutez Radio Sputnik
    Déploiement d'un système de missiles Iskander

    Une version inédite des systèmes de missiles Iskander filmée pour la première fois

    © Sputnik . Pavel Lissitsyne
    Défense
    URL courte
    3591

    L’armée russe se dotera prochainement de systèmes de missiles Iskander d’une longueur inhabituelle qui sont déjà installés sur des plateformes ferroviaires, d’après un reportage tourné par une chaîne de télévision russe à l’entreprise Titan-Barrikady de Volgograd.

    Une version inédite des systèmes de missiles tactiques russes Iskander a pour la première fois été dévoilée lundi par des journalistes de la chaîne de télévision Vesti qui se sont rendus à l’usine Titan-Barrikady de Volgograd qui fabrique ces missiles.

    À la fin du reportage consacré au Jour des troupes balistiques et de l’artillerie, un journaliste s’approche des plateformes ferroviaires où sont installés des systèmes de missiles couverts de bâches.

    Ces matériels devraient être livrés à la 448e brigade de missiles cantonnée non loin de la ville de Koursk, la seule unité militaire russe à ne pas être rééquipée. Onze brigades de missiles ont reçu de nouveaux systèmes Iskander entre 2010 et 2017.

    Les experts du site bmpd, un blog non officiel du Centre russe d’analyse des stratégies et des technologies (Centre AST), ont remarqué que les rampes de lancement sont plus longues que d’habitude. Selon eux, cela pourrait indiquer que les systèmes Iskander auraient été adaptés aux missiles de croisière 9M729 conçus par le bureau d’études Novator de Ekaterinbourg. Le 9M729 serait une version terrestre du missile 3M14 du système naval Kalibr-NK d’une portée de 5.000 km.

    Test d'un missile, image d'illustration
    Service de presse du ministère russe de la Défense
    En octobre, Donald Trump avait annoncé que les États-Unis prévoyaient de sortir du Traité sur les armes nucléaires à portée intermédiaire (FNI), signé en 1987 entre Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan. Le document en question abolissait l'usage de toute une série de missiles d'une portée variant de 500 à 5.500 kilomètres.

    Vladimir Poutine a promis le 10 novembre que le retrait des États-Unis du Traité FNI ne resterait pas sans réaction de la part de Moscou.


    Lire aussi:

    Que sait-on du mystérieux «missile russe 9М729» que Washington veut faire interdire?
    Lavrov: les USA veulent que la Russie renonce à ses missiles testés dans le cadre du FNI
    Si le Traité FNI est détruit, la Russie réagira dûment, selon Poutine
    Tags:
    Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), missiles, Iskander, Jour des troupes balistiques et de l'artillerie (19 novembre), Titan-Barrikady, Russie, Volgograd
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik