Défense
URL courte
7420
S'abonner

Dans le cadre d’entraînement au combat, un missile de croisière Kalibr lancé par un submersible du projet Iassen a parcouru plus de 700 km avant d’atteindre sa cible.

Le sous-marin nucléaire polyvalent russe Severodvinsk a effectué un tir d’un missile de croisière russe Kalibr en mer de Barents et ce dans le cadre d’entraînement au combat, a fait savoir Vadim Serga, chef du service de presse de la Flotte du Nord de Russie.

Couronné de succès «l'exercice de combat a été effectué depuis une position de surface dans l’un des polygones d’entraînement de la Flotte du Nord dans la mer de Barents. Le missile a été tiré en direction du polygone de Tchija, dans la région d’Arkhangelsk», a-t-il expliqué.

Un missile de croisière russe Kalibr
© Photo / Service de presse du ministère russe de la Défense
Et de préciser que le missile Kalibr avait parcouru plus de 700 km. Selon les données du contrôle objectif, le tir a été effectué avec précision et se conformait à tous les paramètres requis.

Le sous-marin nucléaire polyvalent Severodvinsk est la tête de série du projet 885 Iassen. Sa construction a débuté en 1993 et le submersible a été mis à l'eau en 2010. Les sous-marins de ce projet sont dotés de missiles de croisière supersoniques Oniks et Kalibr, ainsi que de torpilles autoguidées sont et destinés à frapper des cibles terrestres, maritimes et sous-marines.

Le système de missiles polyvalent Kalibr (code Otan: SS-N-27 et SS-N-30) existe en deux variantes: l'une tirée à partir de navires de surface (Kalibr-NK, ou Club-N selon l'Otan), l'autre de sous-marins (Kalibr-PL, ou Club-S selon l'Otan). Le système utilise plusieurs types d'ogives selon les missions: lutte antinavire ou attaque au sol. Il est faiblement détectable en raison de son faible diamètre et de l'utilisation d'un revêtement absorbant les émissions radar. Ces missiles ont été employés par la Russie lors de frappes sur des positions terroristes en Syrie.

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
Les USA sont en train de devenir une URSS 2.0, selon une ancienne du renseignement américain
«Nous sommes totalement dépassés!»: L'Algérie face au variant Delta et au manque d'oxygène
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Tags:
Russie, mer de Barents, Arkhangelsk, Vadim Serga, Flotte russe du Nord, K-560 Severodvinsk, Kalibr, essais, tir
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook