Ecoutez Radio Sputnik
    Chengdu J-20

    L'US Air Force a fabriqué une réplique du chasseur chinois J-20 pour des entraînements

    © REUTERS / Stringer
    Défense
    URL courte
    17834
    S'abonner

    Les forces aériennes américaines ont confirmé l'utilisation d'une réplique grandeur nature d'un avion de chasse chinois Chengdu J-20 à des fins d'entraînement.

    Une étrange photo parue sur la Toile la semaine dernière, qui semblait montrer un avion furtif chinois Chengdu J-20 posé sur une base aérienne américaine, a suscité bien des discussions parmi les internautes. Selon le portail The Aviationist qui a publié ce cliché, il a été pris à l'aéroport international de Savannah/Hilton Head (SAV) en Géorgie.

    L'US Air Force a fini par confirmer l'existence de l'appareil, tout en indiquant qu'il s'agissait d'une réplique grandeur nature utilisée à des fins d'entraînement.

    En février dernier, les Forces aériennes chinoises ont fait savoir que le Chengdu J-20 était désormais apte à participer à des missions de combat. Selon leur porte-parole Shen Jinke, le chasseur doit «améliorer sa capacité de combat globale» ce qui lui permettra de «mieux défendre la souveraineté, la sécurité et l'intégrité territoriale de la Chine».

    Grâce à un rayon d'action de 3.200 kilomètres et un plafond opérationnel de 20.000 mètres, le J-20 est notamment capable de frapper de loin avec des missiles air-air PL-15. Dans le cas d'un conflit conventionnel, il pourrait ainsi détruire, à longue distance, des avion-ravitailleurs, de commandement et de contrôle.

    Lire aussi:

    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Un policier frappé lors d’un contrôle pendant que les amis de l’agresseur filment la scène
    Tags:
    avions militaires, entraînements, réplique, avions furtifs, Chengdu J-20, US Air Force, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik