Ecoutez Radio Sputnik
    Systèmes de missiles S-400

    La Turquie pourrait donner accès à ses S-400 russes à des techniciens US

    © Sputnik . Sergey Malgavko
    Défense
    URL courte
    21769

    Ankara aurait l’idée de montrer les S-400 achetés à la Russie à des spécialistes américains afin de maîtriser les inconvénients que pourrait causer cet achat à la Turquie. Cette hypothèse serait née en parallèle de la décision de Washington de consentir à vendre des systèmes de défense sol-air Patriot à la Turquie.

    Afin de contrôler le préjudice qui pourrait être causé à la Turquie dans ses relations internationales par la décision d'acheter des S-400 russes, Ankara a lancé l'idée d'offrir aux experts techniques américains la possibilité d'étudier ces systèmes de missiles russes, ont fait savoir à Bloomberg deux sources au fait des discussions.

    Cette idée aurait été avancée durant ces dernières semaines.

    Le département d'État a déclaré que l'achat de systèmes de défense sol-air Patriot renforcerait la Turquie face à l'instabilité dans la région, selon un communiqué de l'Agence de coopération pour la sécurité et la défense publié mardi.

    Ankara, cependant, ne semble pas vouloir renoncer à l'achat des S-400, note Bloomberg.

    Le département d'État américain a notifié au Congrès une proposition de vente du système de défense aérienne et antimissile Patriot à la Turquie, ce qui pourrait marquer une avancée décisive pour un allié de l'Otan qui s'était rapproché de la Russie et qui a mis en échec les plans de l'administration de lui vendre des chasseurs F-35, selon l'agence de presse américaine.

    Les tensions entre les États-Unis et la Turquie se sont accrues ces dernières années, les deux alliés étant en désaccord sur le soutien américain aux milices kurdes en Syrie. Il s'agit donc aujourd'hui d'un éventuel tournant dans les relations turco-américaines.

    Les responsables de l'administration Trump recherchant de meilleures relations avec Ankara en étaient empêchés par un désaccord qui menaçait de se transformer en crise, à savoir l'intention de la Turquie d'acheter un système de missiles antiaériens avancé, le S-400 Triumph, poursuit Bloomberg.

    La Maison-Blanche, de même que le ministère turc de la Défense, a refusé de commenter cette information.

    Réagissant à cette nouvelle, le Kremlin a déclaré que les livraisons de Patriot n'auraient pas d'impact sur l'accord concernant les S-400. Le contrat entre Moscou et Ankara, condamné par Washington, a été conclu en décembre dernier. Il est prévu que la Turquie achète quatre divisions de S-400 pour un montant de 2,5 milliards de dollars.

    Lire aussi:

    Des artisans ayant travaillé à Notre-Dame déclarent ne pas arriver à comprendre l’incendie
    Un CRS matraque une Gilet jaune à la tête et la laisse inconsciente au sol (vidéo)
    De nouveaux détails sur les causes possibles de l’incendie de Notre-Dame
    Tags:
    S-400, Patriot (missile), F-35 Lightning II, Bloomberg, Russie, États-Unis, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik