Ecoutez Radio Sputnik
    Tir d'essai du missile Avangard

    Les missiles Avangard font basculer la Russie dans la «4e dimension», selon un général US

    © Sputnik . The Ministry of Defence of the Russian Federation
    Défense
    URL courte
    341110

    Grâce à leur vitesse très élevée, les armes hypersoniques russes sont pratiquement impossibles à intercepter, selon un haut responsable américain.

    La Russie et la Chine ont déjà atteint la «quatrième dimension» dans le domaine des armements, annonce le journal The Hill.

    Avangard
    © Photo. Ministry of Defence of the Russian Federation
    Selon l'auteur de l'article, l'ancien commandant en chef du Commandement Nord des États-Unis (NORTHCOM), le général Howard N.Thompson, les missiles hypersoniques présentés par les adversaires des États-Unis, sont à 100% capables de surmonter les systèmes de DCA américains. En outre, le prétendu «effet de quatrième dimension» avantage la Russie et la Chine car leur attaque laisserait très peu de temps aux États-Unis pour prendre une décision.

    «La sévère réalité consiste en ce que nos actuels systèmes de défense antimissile et notre mode de penser opérationnel sont tout simplement incapables de parer cette menace», écrit le général.

    Le 29 décembre, il a été annoncé que les États-Unis avaient lancé un appel d'offres pour la mise au point et la construction d'un système capable d'intercepter les missiles hypersoniques russes Avangard.

    Intervenant le 1er mars dernier devant l'Assemblée fédérale Vladimir Poutine a déclaré que la Russie avait créé un système hypersonique baptisé Avangard capable d'effectuer des vols intercontinentaux dans les couches denses de l'atmosphère à une vitesse 20 fois supérieure à celle du son, ainsi que le système de missiles Sarmat, des drones sous-marins ultra-rapides, le système de missile Kinjal, ainsi que des armes à laser.

    Le 26 décembre, il a été annoncé que le missile Avangard, surnommé «le cadeau du Nouvel An à la nation» par le Président russe Vladimir Poutine, avait été mis à l'essai à partir d'une base située dans le sud de l'Oural et avait réussi à frapper une cible conventionnelle au Kamchatka, à 6.000 kilomètres (3.700 milles).

    Le missile, qui vole à une vitesse de Mach 20, peut changer de cap et d'altitude tout en survolant l'atmosphère, zigzaguant vers la cible, rendant pratiquement impossible son interception.

    Lire aussi:

    Un chercheur allemand constate l’impuissance de l’Occident face au missile russe Avangard
    La Russie mettra en service ses missiles hypersoniques Avangard dans les mois à venir
    La Russie lance la production en série de son système de missiles Avangard
    Tags:
    missiles hypersoniques, défense antiaérienne, missile, Avangard, NORTHCOM, Vladimir Poutine, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik