Ecoutez Radio Sputnik
    Démonstration du missile 9M729 pour les attachés militaires

    Traité FNI: sur fond de tensions, Moscou dévoile les caractéristiques du missile impliqué

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Défense
    URL courte
    Traité FNI (131)
    9492

    Le missile 9M729, dont les caractéristiques violent selon Washington le traité FNI, a une portée maximale de 480 kilomètres, a annoncé le général Mikhaïl Matveïevski. Les représentants de l'Otan, de la France, de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne et des USA ne se sont pas rendus à cette présentation, à laquelle ils étaient invités.

    La portée maximale du missile 9M729 est de 480 kilomètres, ce qui est conforme aux dispositions du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), a déclaré le commandant des troupes balistiques et de l'artillerie des forces armées russes, Mikhaïl Matveïevski.

    Selon le général, le 9M729, dont les caractéristiques violent selon Washington le traité en question, est une version modernisée du missile 9M728, qui fait partie du complexe Iskander-M.

    Il a souligné que le 9M729 était capable de porter plus d'ogives que son prédécesseur et était doté d'équipements supplémentaires, ce qui le rallonge de 53 centimètres. Les missiles 9M728 et 9M729 sont remplis de combustible à l'usine et livrés aux troupes dans des conteneurs spéciaux, ce qui rend impossible toute modification de la quantité de combustible.

    Toujours d'après l'officier, le 9M729 a reçu en outre une nouvelle rampe de lancement construite pour quatre missiles au lieu de deux. Dans le même temps, le ministère de la Défense a pour la première fois présenté le 9M729 aux attachés militaires étrangers, a fait savoir M.Matveïevski. Cependant, les représentants américain, britannique, français, allemand, ainsi que ceux de l'Otan et de l'Union européenne ne se sont pas rendus au briefing.

    Début décembre, le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo a annoncé que Washington s'attendait à ce que la Russie respecte de nouveau le Traité FNI dans les 60 jours, ajoutant que si cette condition n'était pas remplie, les États-Unis sortiraient de l'accord.

    Moscou a déclaré à plusieurs reprises qu'il tenait les engagements pris dans le cadre du Traité FNI et qu'il avait des questions à poser à Washington.

    Dossier:
    Traité FNI (131)

    Lire aussi:

    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Merkel réagit aux doutes sur ses capacités à diriger suite à ses crises de tremblements
    Tags:
    missiles, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), défense, sécurité, 9M729 (missile), Iskander-M, Mike Pompeo, Mikhaïl Matveïevski, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik