Ecoutez Radio Sputnik
    le module de combat de calibre 57 mm AU-220M

    Le module russe «terrestre» Baïkal sera adapté aux combats aériens et maritimes

    CC BY 4.0 / Alexey Vasilenko
    Défense
    URL courte
    2360

    Après sa modernisation, le module de combat de calibre 57 mm AU-220M, baptisé Baïkal, pourra être installé sur tous les types de plateformes et utilisé dans les combats terrestres, aériens et maritimes, a indiqué à Sputnik, Gueorgui Zakamennikh, chef de la société Bourevestnik qui a conçu l'engin.

    Les visiteurs du salon international de la Défense IDEX-2019, qui se tiendra à Abu Dhabi du 17 et 21 février, auront l'occasion de découvrir le module de combat de dernier génération de calibre 57 mm AU-220M conçu et développé par les ingénieurs de la société Bourevestnik, filiale du fabricant russe d'armement Uralvagonzavod.

    Dans une interview accordée à Sputnik, Gueorgui Zakamennikh a expliqué que les ingénieurs militaires envisageaient déjà de perfectionner ce module pour qu'il soit adapté à tous les genres de combats.

    «Pour le moment, du point de vue de nos capacités techniques et scientifiques, nous sommes prêts à créer un système interarmées de calibre 57 mm présentant un module de combat qui peut être installé sur les plateformes terrestres, aériennes et maritimes», a-t-il déclaré.

    L'interlocuteur de Sputnik a précisé qu'à l'avenir des blindés équipés de ce module pourraient renforcer la puissance de feu de l'infanterie motorisée.
    Le module de combat inhabité représente un système de combat à rotation circulaire contrôlé à distance. Selon les spécialistes d'Uralvagonzavod, il n'existe dans le monde aucun véhicule blindé ni véhicule de combat d'infanterie capable de résister au tir de l'AU-220M.

     

    Lire aussi:

    Poutine en France: des chasseurs suisses s'approchent de l'avion transportant une délégation russe - vidéo
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Rencontre Macron-Poutine: Moscou pourrait sauver l’accord nucléaire iranien
    Tags:
    module de combat, Uralvagonzavod, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik