Ecoutez Radio Sputnik
    le module de combat de calibre 57 mm AU-220M

    Le module russe «terrestre» Baïkal sera adapté aux combats aériens et maritimes

    CC BY 4.0 / Alexey Vasilenko
    Défense
    URL courte
    2360

    Après sa modernisation, le module de combat de calibre 57 mm AU-220M, baptisé Baïkal, pourra être installé sur tous les types de plateformes et utilisé dans les combats terrestres, aériens et maritimes, a indiqué à Sputnik, Gueorgui Zakamennikh, chef de la société Bourevestnik qui a conçu l'engin.

    Les visiteurs du salon international de la Défense IDEX-2019, qui se tiendra à Abu Dhabi du 17 et 21 février, auront l'occasion de découvrir le module de combat de dernier génération de calibre 57 mm AU-220M conçu et développé par les ingénieurs de la société Bourevestnik, filiale du fabricant russe d'armement Uralvagonzavod.

    Dans une interview accordée à Sputnik, Gueorgui Zakamennikh a expliqué que les ingénieurs militaires envisageaient déjà de perfectionner ce module pour qu'il soit adapté à tous les genres de combats.

    «Pour le moment, du point de vue de nos capacités techniques et scientifiques, nous sommes prêts à créer un système interarmées de calibre 57 mm présentant un module de combat qui peut être installé sur les plateformes terrestres, aériennes et maritimes», a-t-il déclaré.

    L'interlocuteur de Sputnik a précisé qu'à l'avenir des blindés équipés de ce module pourraient renforcer la puissance de feu de l'infanterie motorisée.
    Le module de combat inhabité représente un système de combat à rotation circulaire contrôlé à distance. Selon les spécialistes d'Uralvagonzavod, il n'existe dans le monde aucun véhicule blindé ni véhicule de combat d'infanterie capable de résister au tir de l'AU-220M.

     

    Lire aussi:

    Un «nouveau» véhicule de la police française filmé de l'intérieur... son état se passe de mots (vidéo)
    L'Iran promet de ne pas se rendre même sous les bombes
    La France veut déployer un système de défense antiaérienne en Turquie en plein conflit autour des S-400
    Tags:
    module de combat, Uralvagonzavod, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik