Ecoutez Radio Sputnik
    Poséidon, archives

    La première vidéo des essais du drone sous-marin Poséidon rendue publique

    © Photo. The Ministry of Defence of the Russian Federation
    Défense
    URL courte
    12862
    S'abonner

    Un an après avoir présenté le drone sous-marin Poséidon, le Président russe a évoqué la réussite de ses tests. Dans les heures qui ont suivi, la Défense russe a rendu publique la première vidéo des essais.

    Le ministère russe de la Défense a rendu publique la vidéo des essais du drone sous-marin russe Poséidon. Ces images ont été diffusées après que le Président Poutine a mentionné lors de son message à l’Assemblée fédérale les résultats concluants de ces tests.

    Sur la vidéo qui dure quelques secondes, on voit l’engin sortir d’un containeur imitant une section de sous-marin.

    Intervenant ce mercredi devant les deux chambres du parlement russe, le Président a en outre précisé les délais de la mise à l’eau du sous-marin qui sera doté du Poséidon.

    «Avant nous n’en parlions pas, mais aujourd’hui nous pouvons le dire. Ce printemps sera mis à l’eau le premier sous-marin nucléaire, porteur de ce système autonome. Le calendrier est respecté», a-t-il indiqué.

    Le drone sous-marin russe Poséidon
    © Photo. The Ministry of Defence of the Russian Federation
    C’est justement lors de son précédent message à l’Assemblée Fédérale, en mars 2018, que le Président avait pour la première fois présenté le Poséidon.

    Le drone sous-marin russe Poséidon, baptisé par les médias occidentaux «arme du Jugement dernier», est capable de se déplacer à une vitesse de près de 110 nœuds, soit plus de 200 km/h, grâce à un coussin d'air qui l'enveloppe pendant sa progression. En outre, le drone est capable de manœuvrer, changeant de direction et de profondeur, ce qui le rend invulnérable aux moyens de lutte existants.

    Tags:
    mise à l'eau, vidéo, essais, Poséidon (drone sous-marin), Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik