Défense
URL courte
52613
S'abonner

Dans l’article intitulé «Sous-marins, missiles S-400… Le vrai du faux sur les deals que les FAR [Forces armées royales, ndlr] auraient passés avec les Russes» paru sur le site Le 360, son auteur a analysé les informations selon lesquelles le Maroc entendait acquérir ces armes russes. Selon lui, il ne s’agit que des rumeurs.

Le Maroc va-t-il réellement acheter des sous-marins et des missiles de longue portée russes? L'article publié le 27 février sur le site Le 360 a présenté son analyse de ces supputations.

Comme l'a souligné l'auteur de la publication, la récente acquisition par l'Algérie de deux nouveaux sous-marins de type Kilo a nourri les spéculations liées à une «accélération du processus d'achat par le Maroc d'un sous-marin russe de type Amur 1650».

Pourtant, une source du 360 lui a fait savoir que l'achat d'un submersible russe n'était pas à «l'ordre du jour», la Marine royale nationale ayant «d'autres priorités».

«Au-delà du submersible russe, la rumeur court, depuis la visite du premier ministre russe Dmitri Medvedev en 2017 à Rabat, sur une présumée transaction marocaine avec les Russes pour l'achat de missiles S-400 Triumph, dont l'Algérie détiendrait quatre régiments, dont l'un déployé à sa frontière ouest avec le Maroc», détaille l'auteur de l'article.

Il explique par la suite que l'intérêt des Forces armées royales pour les S-400 Triumph est «indéniable». Le 360 rappelle également qu'il était le premier à avoir diffusé cette information fournie au média «de première main» au terme du déplacement de Dmitri Medvedev en octobre 2017 à Rabat. Pourtant, il y a un petit «souci», lit-on sur le site.

«Seulement voilà, il se trouve que de telles transactions obéissent aussi à des considérations politiques. Parlons clair, parlons vrai: le principal fournisseur du Maroc en armement sont les États-Unis, outre la France. Il n'est en effet pas aisé d'envisager cette transaction avec les Russes sans risquer d'indisposer les États-Unis, d'autant plus que le président américain Donald Trump avait menacé de sanctions tout pays, y compris la Chine, qui lorgnerait l'armement russe.»

Lire aussi:

Israël fait face au rythme le plus élevé de roquettes jamais tirées vers son territoire, selon l'armée
Pour BHL, «la France doit se tenir aux côtés d’Israël» dans le conflit entre celui-ci et le Hamas
En continu: Gaza annonce avoir subi l'attaque la plus meurtrière depuis la reprise du conflit
Ce qu’il s'est vraiment passé à Nice où une explosion a eu lieu près du Palais des congrès
Tags:
transaction, achat, missile, sous-marin, S-400, Algérie, Maroc, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook