Ecoutez Radio Sputnik
    Soldats français (image d'illustration)

    Où en sont les opérations de l'Armée française dans le monde?

    © AFP 2019 DOMINIQUE FAGET
    Défense
    URL courte
    8623

    La Défense française a publié jeudi un rapport sur les opérations mises en place ces derniers temps et projetées par les Forces armées françaises en différents lieux de la planète, de la Guyane au Moyen-Orient en passant par le Sahel.

    Le ministère des Armées a dressé le bilan concernant l'état actuel des opérations impliquant des militaires français dans différentes régions du monde.

    Lancement d'une fusée Soyouz depuis Kourou en Guyane

    Le décollage d'un lanceur Soyouz qui a mis en orbite le 27 février les six premiers satellites de la constellation «OneWeb» a été sécurisé par plus de 400 membres des Forces armées en Guyane (FAG), qui ont été déployés en mer, dans les airs et sur terre.

    ​La vedette côtière de surveillance maritime « La Mahury » ainsi que le patrouilleur Antilles Guyane « La Confiance » assuraient la surveillance des approches maritimes, tandis que l'escadron de transport 68, composés de deux hélicoptères Fennec embarquant des tireurs d'élite, assuraient la sécurité d'une zone aérienne d'environ 700 km². Ce lancement Soyouz a également mobilisé sur terre le 9e régiment d'infanterie de marine.

    Asie pacifique
    Dans le cadre de sa participation à la coopération interalliée dont l'objectif est de lutter contre le contournement des sanctions du Conseil de Sécurité de l'Onu par Pyongyang, la France doit déployer au printemps un Falcon 200 Guardian, puis la frégate Vendémiaire. Dans le cadre de l'opération, un officier de liaison français embarquera d'ailleurs à bord du navire américain Blue Ridge.

    Départ de la mission «Clémenceau»

    Le groupe aéronaval, dirigé par le porte-avions «Charles de Gaulle», a appareillé de la base navale de Toulon le mardi 5 mars pour un déploiement opérationnel de plusieurs mois baptisé «Clémenceau».

    Florence Parly, ministre des Armées, qui a présidé la cérémonie d'appareillage a rappelé que l'opération visait trois objectifs: protéger les Français, coopérer et rayonner.

    «Des moyens français, européens et internationaux (Australie, Danemark, États-Unis, Portugal et Royaume-Uni) seront déployés autour du porte-avions français qui accueillera à son bord le groupe aérien embarqué composé de 20 Rafale Marine, 2 avions de guet aérien E-2C Hawkeye, 2 hélicoptères Dauphin et un Caïman Marine», indique le rapport.

    Dans le cadre de l'opération Chammal, le groupe complètera le dispositif militaire français et apportera à la coalition sa capacité aéronavale de surveillance, d'intervention et d'appréciation de situation pour lutter contre Daech*.

    Opération Chammal

    Selon le rapport, des militaires français participent à une offensive contre les dernières poches de résistance de Daech* en Syrie, où les Forces démocratiques syriennes, appuyées par la coalition, poursuivent les combats autour de la ville de Baghouz, en moyenne vallée de l'Euphrate.

    Les aéronefs français, basés en Jordanie et aux Émirats arabes unis, poursuivent également leurs actions contre Daech*, au sein de la coalition. Cette semaine, les appareils de l'opération Chammal ont réalisé 18 sorties aériennes. Les Rafale français ont conduit une frappe cette semaine.

    Bande sahelo-saharienne

    Trois Rafale déployés sur la base aérienne projetée de N'Djamena, dans le cadre d'un renfort temporaire planifié de capacités, ont quitté la bande sahélo-saharienne le jeudi 7 mars pour rentrer en métropole, a fait savoir l'État-Major des armées.

    La situation sécuritaire de la bande sahélo-saharienne reste stable. La force Barkhane et les forces partenaires poursuivent leur effort conjoint dans le Liptako.

    En février, les soldats de la force Barkhane ont mené une opération visant à sécuriser les travaux de construction d'une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) des Forces armées maliennes (FAMa) à Anderamboukan, au cœur du Liptako, à la frontière avec le Niger.

    Au total, entre le 27 février et le 05 mars inclus, les avions de la force Barkhane ont réalisé, selon le rapport, 87 sorties, parmi lesquelles 44 sorties de chasse, 23 sorties de ravitaillement/ISR, et 20 missions de transport. 76 sorties avaient été réalisées la semaine dernière.

    Lire aussi:

    La statue du Général de Gaulle jetée à bas lors des festivités après la victoire de l’Algérie à Évreux - image
    Un navire UK a essayé d'empêcher l'Iran d'arraisonner le pétrolier sous pavillon UK, selon un représentant des Pasdaran
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Tags:
    Forces armées françaises, Sahel, Asie, Guyane française, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik