Défense
URL courte
31888
S'abonner

Le destroyer britannique HMS Duncan a quitté le port de Portsmouth pour accompagner l’unique porte-avions nucléaire français, le Charles-de-Gaulle, qui a repris la mer la semaine dernière.

Le HMS Duncan a reçu pour mission d’accompagner le porte-avions Charles-de-Gaulle au sein du Groupe aéronaval (GAN) 19 de la Marine française, a annoncé le ministre britannique de la Défense sur son site officiel.

«Cette opération impliquant le porte-avions constitue une occasion idéale pour démontrer la primauté du HMS Duncan en tant que l’un des destroyers les plus avancés du monde», a déclaré le capitaine du navire Tom Trent.

Selon le ministère, la participation du destroyer au GAN 19 permettra notamment d’aider aux préparatifs du premier déploiement opérationnel du HMS Queen Elizabeth du même type 45 programmé pour 2021.

Le 5 mars dernier, l’unique porte-avions nucléaire français, le Charles-de-Gaulle, est reparti en mission après 18 mois d’«arrêt technique majeur». Le groupe aéronaval constitué autour du Charles-de-Gaulle devra intégrer pendant un mois la coalition américaine contre Daech* avant de participer à plusieurs manœuvres.

D’après le ministère des Armées, le déploiement du groupe aéronaval baptisé mission Clemenceau «doit permettre de participer aux opérations aéromaritimes en Méditerranée orientale et au Levant, d’accroître la connaissance des zones traversées, de renforcer la coopération européenne et de nourrir les partenariats stratégiques que la France entretient au Proche et Moyen-Orient, ainsi qu’en océan Indien».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Nagui accusé d’être le responsable des mutilations de chevaux
Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés – images
Chevaux mutilés: trois nouvelles victimes dans le Rhône
«P*** en jupe»: elle est frappée par trois hommes à Strasbourg à cause de sa tenue - photo
Tags:
aéronavale, mission, HMS Queen Elizabeth, HMS Duncan, Charles de Gaulle (porte-avions), coalition anti-Daech, Tom Trent, Méditerranée, Royaume-Uni, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook