Ecoutez Radio Sputnik
    Un hélicoptère AH-64 Apache

    La Force aérienne indienne reçoit son premier hélicoptère Apache américain

    © Sputnik .
    Défense
    URL courte
    5718

    Conforment au contrat conclu entre New Delhi et Washington en septembre 2015, la Force aérienne indienne (IAF) a reçu ce samedi un hélicoptère AH-64E Apache, le premier des 22 appareils qui seront transmis à l'Inde avant mars 2020, écrit The Times of India.

    Lors d'une cérémonie qui s'est tenue ce samedi sur un site de production de Boeing, dans l'Arizona, des militaires indiens ont reçu le premier des 22 Apache destinés au pays dans le cadre d'un contrat signé en 2015, indique The Times of India.

    Le premier lot d'hélicoptères est attendu en Inde vers le mois de juillet et le reste avant mars 2020. Il est à noter que l'Inde a en outre commandé à Boeing 15 hélicoptères de transport lourds CH-47 Chinook. L'armée de terre, qui s'est disputée avec l'IAF le droit d'acheter des hélicoptères d'attaque, est également sur le point d'acquérir six Apache.

    Capable d'atteindre une vitesse maximale de 365 km/h, l'appareil biplace américain AH-64 est considéré comme un des hélicoptères les plus rapides du monde. Créé par le groupe Hughes Helicopters au début des années 1970, il est devenu l'hélicoptère de combat principal de l'US Air Force au milieu des années 1980. Il est également l'hélicoptère le plus répandu dans le monde avec 2.200 appareils produits. Depuis 2015, il est produit par le groupe Boeing qui a absorbé la société McDonnell Douglas, qui avait elle-même racheté la société Hughes en 1984.

    Le baptême du feu de l'AH-64 Apache a eu lieu en décembre 1989 au Panama. Par la suite, cet hélicoptère a participé à la guerre du Golfe (1990-1991) et a été utilisé sur les théâtres afghan, irakien, libyen et yéménite.

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    Chinook, AH-64 Apache, États-Unis, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik