Défense
URL courte
9611
S'abonner

Les bombardiers supersoniques modernisés Tu-22M3M se sont vu remettre leurs perches  de ravitaillement, enlevées de ces appareils en 1979, ce qui permettra d’augmenter leur autonomie, a déclaré un pilote d’essai du bureau d’études Tupolev, cité par la chaîne de télévision russe Zvezda.

Le ravitaillement en vol est redevenu possible pour le bombardier russe à long rayon d’action Tupolev Tu-22M3M après la réinstallation de la perche escamotable enlevée sur son prédécesseur, Tu-22M3, suite à la signature en 1979 de l’accord russo-américain SALT II sur la limitation des armements stratégiques, a annoncé ce mardi 2 juin la chaîne de télévision Zvezda se référant à un pilote d’essai du Bureau d’études Tupolev.

Un bombardier russe Tu-22M3
© Photo. Ministère russe de la Défense

«Quand on a signé l’accord, les États-Unis ont insisté pour qu’on enlève la perche de ravitaillement. Nous avons enlevé la perche et les tuyaux du système d’alimentation en carburant. Maintenant, nous les avons réinstallés. Cela nous permet d’augmenter le rayon d’action de l’avion. Il volera désormais plus de cinq heures grâce au ravitaillement en vol –huit, neuf ou dix heures», a indiqué le pilote.

En janvier, The Wall Street Journal a publié un courrier envoyé en décembre 2018 par le ministère russe des Affaires étrangères au Sénat américain et portant sur le non-respect par Washington du traité New START de réduction des armes stratégiques. Ce traité de 2010 a remplacé les accords SALT.

Dans sa lettre, Moscou réagit aussi aux inquiétudes exprimées par les États-Unis face à la modernisation des Tu-22M3 qui, selon Washington, pourrait les transformer en bombardiers stratégiques tels qu’ils sont décrits par le traité New START.

La Russie «compte moderniser les Tu-22M3 qui seront baptisés Tu-22M3M. Cette amélioration est censée prolonger la durée de vie de ces avions et optimiser leurs systèmes de vol, de navigation et de contrôle des armements. Mais le rayon d’action du bombardier restera inférieur à 8.000 km et il ne sera pas doté de missiles nucléaires de croisière d’une portée supérieure à 600 km», donc cette modernisation ne viole pas les modalités du traité New START, était-il notamment indiqué dans le courrier.

Le Tu-22M3M a effectué son premier vol en décembre 2018, quatre autres ont suivi, rappelle la chaîne Zvezda.

Lire aussi:

Une nouvelle carte du déconfinement rendue publique lors du discours du Premier ministre
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Une photo de Castaner dégustant des huîtres sur une plage sans respecter les gestes barrières fait polémique
Jean-Jacques Bourdin flashé à 186 km/h à plus de 100 km de son domicile, son permis de conduire confisqué
Tags:
accords SALT II, New START (Traité de réduction des armes nucléaires), ravitaillement en vol, modernisation, Tupolev Tu-22M (bombardier), Tu-22M3M
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook