Défense
URL courte
261247
S'abonner

La Marine chinoise a mis en service le premier porte-avions de conception entièrement nationale, le Shandong, capable d’embarquer une quarantaine d’aéronefs.

Le deuxième porte-avions chinois baptisé Shandong est entré mardi en service actif lors d’une cérémonie tenue dans une base navale de l’île de Hainan, en présence du Président Xi Jinping.

 

Selon la chaîne de télévision CCTV, près de 5.000 membres de la Marine et des ouvriers ayant pris part à la construction ont chanté l’hymne chinois devant le drapeau national.

Jusqu’à aujourd’hui, la Chine ne disposait que d’un seul porte-avions opérationnel, le Liaoning, construit en URSS et racheté à l’Ukraine. Le Shandong est en revanche le premier porte-avions de conception entièrement chinoise.

Mis à flot en 2017 dans le port de Dalian, ce bâtiment à propulsion conventionnelle serait capable d’embarquer une quarantaine d’avions.

Symbole de la montée en puissance

L’entrée en service du nouveau porte-avions doit permettre à la Chine d’accroître sa présence dans le Pacifique, qu’elle considère comme sa sphère d’influence, et d’appuyer son statut de seconde puissance mondiale capable de rivaliser avec les États-Unis.

Ces derniers envoient régulièrement des navires de guerre en mer de Chine méridionale ainsi qu’au large de Taïwan au nom de la «liberté de navigation» pour contrecarrer les ambitions de Pékin dans la région. Pour sa part, Pékin qualifie ces initiatives de provocations.

Lire aussi:

Trois roquettes tirées depuis le Liban en direction d'Israël
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Mère immolée à Mérignac: le garde des Sceaux hué au Sénat
Tags:
Liaoning (porte-avions), Mer de Chine méridionale, États-Unis, porte-avions, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook