Défense
URL courte
Nouvelles armes russes (140)
9568
S'abonner

Un pilote d’essai de l’avionneur MiG, Dmitri Selivanov, a expliqué à Sputnik comment se déroulent les essais du MiG-35 et pourquoi ce chasseur de génération 4++ ressemble à un gadget hautement technologique qui peut être utilisé sans manuel d’instructions.

Les vols d’essai du chasseur MiG-35 sont destinés à vérifier tant de paramètres que les missions de chaque vol comptent parfois jusqu'à 30 points, a déclaré à Sputnik Dmitri Selivanov, pilote d'essai du bureau d’études russe MiG qui fait partie du groupe Rostec.

«Chaque vol se déroule conformément à un programme dont on discute avec les ingénieurs. Les libertés ne sont donc pas permises pendant les tests. Mais j'avoue que parfois j’ai envie d’aller un peu au-delà des limites, de les sentir, parce que l’appareil est maniable et cool. Toutefois, les missions de vol sont généralement si larges qu’on ne fait que les respecter, car il peut ne pas y avoir assez de carburant pour les bouffonnades», a noté le pilote.

Un avion confortable et intuitif

Selon lui, le MiG-35 est très confortable pour le pilote, «les militaires vont l’apprécier».

C’est un appareil qui a une interface «conviviale» qui «peut même conseiller au pilote quoi faire de mieux dans une situation extrême», M.Selivanov.

«Si vous achetez un téléphone ou un autre gadget, vous ne lisez pas les instructions, mais commencez immédiatement à l’utiliser. C'est pareil pour le MiG-35, tout est intuitif. Tout avion moderne, et notamment le MiG-35, est comme un gadget hautement technologique qui a beaucoup de fonctions, mais on peut les comprendre sans manuel d’instructions», a indiqué M.Selivanov.

Quelles sont les missions des vols d’essai?

Élaborés conjointement avec les ingénieurs, les programmes des vols d’essai du MiG-35 précisent ce qui doit être vérifié: la navigation, les systèmes de contrôle des armes ou les communications radio.

«Il arrive que, pendant les vols d'essai, on doive trouver une cible et la détruire ou, au contraire, se cacher de quelqu'un. Il existe de nombreux types de vols. Pour les pilotes, ce sont les missions les plus intéressantes», a ajouté M.Selivanov.

Caractéristiques techniques du MiG-35

Construit sur la base du MiG-29K, le chasseur MiG-35 (code Otan: Fulcrum F) est destiné à détruire les cibles terrestres mobiles et fixes. Sa vitesse maximale atteint 2.100 km/h, son rayon d’action est de 3.000 km et sa masse maximale au décollage est de 24.500 kg.

Officiellement présenté en janvier 2017, le MiG-35 poursuit toujours ses essais en vol, a confirmé Dmitri Selivanov, qui pilote ces appareils depuis 2016.

Le chasseur peut utiliser tous les types de missiles, ainsi que les nouvelles bombes guidées. Le MiG-35 peut en outre se ravitailler en vol et être un avion-ravitailleur ce qui constitue l’un de ses avantages, selon l’avionneur MiG.

 

Dossier:
Nouvelles armes russes (140)

Lire aussi:

Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Un cambrioleur s'introduit dans une maison en pleine nuit, il est neutralisé par un père de famille
Tags:
chasseur, MiG, MiG-35
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook