Défense
URL courte
Par
17663
S'abonner

Le Royaume-Uni va appendre en automne aux Ukrainiens comment contrer en mer Noire les menaces venant de l'Est. Comme l’a annoncé le ministre Ben Wallace, ces exercices navals conjoints sont «un pas en avant dans les relations de défense» entre les deux pays.

La Royal Navy du Royaume-Uni mènera des exercices navals conjoints avec la Marine ukrainienne en mer Noire, a déclaré le ministre britannique de la Défense Ben Wallace.

«Le Royaume-Uni lance un exercice multinational pour renforcer les forces navales ukrainiennes afin de contrer les menaces venant de l'Est», indique un communiqué publié sur le site du gouvernement.

Lors de sa rencontre à Kiev avec son homologue ukrainien Andreï Taran et avec le commandant en chef des forces armées ukrainiennes Ruslan Khomtchak, Ben Wallace a annoncé que son pays visait à envoyer des navires pour des exercices conjoints en automne.

«L'initiative des exercices navals est un autre pas en avant dans les relations de défense entre le Royaume-Uni et l'Ukraine. Nous avons déjà aidé des milliers de militaires ukrainiens dans une gamme de compétences allant de la prestation des premiers secours à la planification opérationnelle, tous protégeant leur intégrité territoriale», a déclaré M. Wallace.

«Les exercices navals donneront à la Marine ukrainienne l'occasion de coopérer encore plus étroitement avec des partenaires de l’Otan et les forces armées du monde entier».

Des manœuvres qui «aident la Russie»

Fin juillet, l’armée ukrainienne a participé à des manœuvres navales en mer Noire avec les États-Unis. Ces exercices baptisés «Sea Breeze» (Brise marine) ont réuni 26 navires de huit pays. Ils ont duré une semaine et se sont limités à des entraînements en haute mer et dans les airs pour cause de restrictions dues au coronavirus.

Dans une interview accordée à Baltnews, l’expert militaire Viktor Baranets a déclaré que des exercices pareils avaient lieu régulièrement et qu’ils «aidaient la Russie à perfectionner son aptitude opérationnelle dans des conditions aussi proches que possible des conditions de combat».

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Tags:
mer Noire, OTAN, navires, manœuvres, exercices navals, Royaume-Uni, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook