Défense
URL courte
1214011
S'abonner

Conçu pour transporter jusqu'à 300 kilos de charge largable, le premier prototype de vol du drone russe Sirius verra le jour en 2021. Selon son concepteur, l’appareil pourra effectuer des missions de reconnaissance et de combat.

Le prototype de vol du drone Sirius présenté pour la première fois au salon aéronautique MAKS de Moscou en 2019 sera prêt en 2021, a déclaré à Sputnik Nikolaï Dolzhenkov, directeur de la société Kronstadt qui construit l’engin de deux tonnes.

​«Dans un proche avenir, nous prévoyons de défendre le projet technique du drone Sirius pesant deux tonnes au ministère russe de la Défense. Ce travail de recherche-développement est la suite du projet Orion. L'année prochaine, nous prévoyons de recevoir un prototype de vol de Sirius», annonce-t-il.

Le concepteur note que contrairement au drone Orion, Sirius sera équipé d'un système de communication par satellite qui lui permettra d'être exploité «à portée quasi illimitée». En outre, le nouvel appareil pourra non seulement effectuer des missions de reconnaissance, mais aussi de combat.

D’après lui, l'autonomie de Sirius ne sera limitée que par son approvisionnement en carburant et sera d’au moins 1.000 kilomètres. Capable de transporter jusqu'à 300 kilos de charge largable, le drone disposera de plusieurs points de suspension pour les armes aéroportées.

Un autre drone

Lors du forum Armée 2020 qui se tient jusqu’au 29 août en Russie, un autre drone russe baptisé Grom a été présenté. Selon M.Dolzhenkov, Grom sera capable de détruire la défense antiaérienne ennemie, d’accomplir d’autres missions de combat et ainsi d’assurer la sécurité des avions de chasse Su-35 et Su-57.

Lire aussi:

Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
armée, drone, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook