Défense
URL courte
Par
1971
S'abonner

Le ministère russe de la Défense est en train de tester le char léger amphibie Sprout-SDM1, qui devra intégrer l’armée à l’horizon 2022, selon le groupe public Rostec.

Les essais d’homologation du char amphibie russe Sprout-SDM1, engin unique en son genre, devront s’achever en 2022, a fait savoir à Sputnik le directeur du volet militaro-industriel du groupe public russe Rostec, Bekkhan Ozdoïev.

«Aujourd’hui, le ministère de la Défense conduit des essais qui ne prendront fin qu’en 2022 […]. L’engin sera testé en mer comme en montagne, dans diverses zones climatiques, sous des températures allant de –40 à +40 degrés Celsius», a fait savoir le responsable.

Destiné notamment aux troupes aéroportées, le char devrait intéresser plusieurs clients étrangers, surtout en Asie, a assuré M.Ozdoïev.

Un char qui peut être largué du ciel

Équipé d’une tourelle biplace armée d’un canon de 125 mm, le char léger amphibie Sprout-SDM1 possède une autonomie de 500 kilomètres et peut être parachuté par largage aérien avec l’équipage à son bord.

Sa puissance de feu est comparable à celle des chars de types T-80 et T-90, alors que sa manœuvrabilité se situe au niveau du véhicule blindé de combat d’infanterie BMD-4M. Son poids total est d’environ 18 tonnes.

Lire aussi:

Décrue de l’épidémie: le miracle Macron a-t-il eu lieu?
La Russie proscrit l'hydroxychloroquine contre le Covid-19
Etrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Un attentat néonazi contre une loge maçonnique en Moselle déjoué
Tags:
Russie, Rostec, 2S25 Sprut-SDM1 (canon antichar), char
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook