Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    MOSCOU ET VARSOVIE SE PROPOSENT DE METTRE AU POINT UN PROGRAMME DE COOPERATION A LONG TERME

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    VARSOVIE, 21 février (de nos correspondants Alla Issaïeva, Victor Nesterovitch). Moscou et Varsovie se proposent d'analyser tous les aspects de la future adhésion de la Pologne à l'Union européenne afin de minimiser les conséquences négatives pour les deux pays et mettre au point un programme de coopération à long terme. Le président du Conseil des ministres polonais, Leszek Miller, l'a déclaré aux journalistes à l'issue de ses pourparlers avec le premier-ministre russe, Mikhaïl Kassianov.

    Selon M. Miller, l'adhésion de la Pologne à l'UE profitera à la Russie mais aussi dressera des obstacles supplémentaires. Dans cet ordre d'idées, les parties doivent prévoir toutes les nuances et prendre des décisions pertinentes, a-t-il dit. En parlant des aspects positifs de la future entrée de la Pologne à l'UE, Leszek Miller a indiqué que les investisseurs russes pourraient s'orienter sur le marché non seulement polonais, mais aussi européen.

    Au cours des négociations à Varsovie, selon M.Miller, les parties ont également discuté de la possibilité de participer conjointement aux grands projets internationaux investis par l'Union européenne. Le premier-ministre polonais a assuré que la Pologne, en tant que futur membre de l'UE, contribuerait à renforcer les contacts avec la Russie et mènerait un dialogue permanent et intense pour rapprocher davantage la Russie et l'Union européenne.

    Mikhaïl Kassianov, pour sa part, a fait savoir que les chefs de gouvernement des deux pays ont chargé leurs ministères des Affaires étrangères de multiplier les consultations concernant la mise au point d'un nouvel accord sur le transit entre les deux pays après l'adhésion de la Pologne à l'UE. Il a évoqué également qu'il avait été décidé d'ouvrir un consulat général de Pologne en Irkoutsk (Sibérie orientale).

    Caractérisant les relations entre la Russie et la Pologne, Leszek Miller a relevé qu'elles reposaient sur trois "piliers" : la confiance, le pragmatisme et le partenariat. Les deux premiers-ministres sont convenus de se rencontrer au moins deux fois par an.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik