Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LE GOUVERNEMENT ASSURE QUE LES SALAIRES DANS L'ENSEIGNEMENT NE DIMINUERONT PAS

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 26 février. /De notre correspondante Galina BARYCHNIKOVA/. Pas un travailleur de l'enseignement ne verra son salaire diminuer par suite de l'adoption du nouveau système sectoriel de rétribution du travail, a déclaré ce mercredi à la réunion des responsables du ministère fédéral de l'Enseignement la vice-première ministre Valentina Matvienko.

    Il est même envisagé d'accorder une majoration de 33% au salaire de base dans ce secteur à partir du 1er octobre 2003. Tous les travailleurs de l'enseignement verront donc leur salaire augmenter, a-t-elle fait remarquer.

    Le barème unique existant a été décidé à une époque difficile pour le pays et il a joué un rôle positif. Il a permis de garantir un salaire minimum dans le secteur budgétisé et de sauvegarder les cadres, a dit la vice-première ministre.

    En même temps, le barème unique a cessé de remplir sa fonction et le nouveau système de rétribution du travail est plus juste. Il permet d'encourager les travailleurs doués et d'évaluer de façon plus équitable le travail des enseignants, de tenir compte de leur ancienneté et de leur contribution au travail commun, a expliqué Valentina Matvienko.

    Ce mercredi le syndicat des travailleurs de l'enseignement a organisé une action de protestation contre l'introduction du nouveau système de rétribution du travail. Les craintes des gens sont compréhensibles car les promesses précédentes n'ont pas été tenues, a dit la vice-première ministre.

    Une bonne part de la responsabilité en incombe au ministère de l'Enseignement qui avait mal informé les enseignants de la marche du travail sur le nouveau système de rétribution du travail, a déclaré Valentina Matvienko.

    Lire aussi:

    Éducation nationale : Blanquer va-t-il rapprocher les «déshérités des héritiers»?
    En Syrie ou ailleurs, la Russie s'oppose aux renversements fomentés depuis l'étranger
    Al-Maliki: «la Russie doit avoir une présence militaire importante en Irak»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik