Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    DES HOMMES D'AFFAIRES IRANIENS PROPOSENT AUX RUSSES UNE PARTICIPATION A DES PROJETS IMPORTANTS

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 10 avril /de notre correspondant Evgueni Zaïnabitdinov/. Des hommes d'affaires iraniens proposent à leurs collègues russes une participation à plusieurs projets d'importance en Iran. Le docteur Mohammed Foruzande, chef d'une importante fondation non publique des démunis et des vétérans de guerre, en visite à Moscou depuis le 8 avril sur l'invitation du ministre russe de l'Energie Igor Youssoufov, a tenu une série de rencontres avec les responsables du secteur énergétique, les dirigeants de la Chambre d'Industrie et de Commerce et de l'Union des industriels et des entrepreneurs de Russie. Il a fait l'annonce de ces propositions jeudi.

    Selon lui, "il a été proposé à la partie russe plusieurs projets portant sur la construction de centrales électriques, la prospection et le forage sur les champs pétrogaziers iraniens". Mohammed Forunzande a souligné que l'Iran était intéressé justement à la participation du secteur privé russe à la réalisation de ces projets.

    La Fondation qu'il dirige pouvait selon lui jouer "un rôle concret dans la création de coentreprises sur le territoire iranien dans l'intérêt des deux pays et sur une base mutuellement avantageuse".

    La Fondation des démunis et des vétérans de la guerre irano-irakienne a été créée en 1980 après la chute en Iran du régime royal suite à une révolution islamique. Elle comprend 5 holdings menant chacun une activité économique et financière indépendante dans le domaine de l'industrie, du secteur minier, du pétrole et du gaz, de l'énergie, du commerce, du tourisme et de la sphère sociale. Le budget annuel de la Fondation se monte à 3,75 milliards de dollars américains.

    Lire aussi:

    Ministre syrien du Pétrole: «Nos perspectives de coopération avec la Russie sont immenses»
    Hillary Clinton soupçonnée de corruption
    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik