Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LEONID KOUTCHMA ET ALEXEI MILLER: VERS UN CONSORTIUM DE GESTION DES GAZODUCS UKRAINIENS

    Economie
    URL courte
    0 02
    KIEV, 14 avril /de notre correspondant Evgueni Alexandrov/. Le président ukrainien Leonid Koutchma et le chef du conseil d'administration du géant gazier russe Gazprom Alexeï Miller ont débattu lundi à Kiev des questions relatives à la création d'un consortium conjoint chargé de gérer les gazoducs ukrainiens.

    Selon le service de presse de l'administration présidentielle à Kiev, Koutchma et Miller ont abordé d'autres aspects de la coopération ukraino-russe. Alexeï Miller a notamment évoqué la nécessité d'une coopération concertée en matière de transport de gaz turkmène.

    En juin 2002, la Russie et l'Ukraine s'étaient entendues de mettre en place un système de gestion conjointe des gazoducs ukrainiens. En octobre, Kiev et Moscou signaient un accord sur la création d'un consortium et, le 23 janvier 2003, la société publique Neftegaz Ukrainy et le russe Gazprom enregistraient, à Kiev, un consortium sous forme de société à responsabilité limitée avec un fonds statuaire de 1 million de dollars.

    On s'attend à ce que des sociétés allemandes et françaises se joignent à l'avenir à ce consortium.

    Tous les ans, l'Ukraine consomme près de 76 milliards de mètres cubes de gaz: elle achète 30 milliards à la Turkménie, elle reçoit autant de Russie à titre de compensation pour le transit de son combustible vers l'Europe occidentale et elle produit 16 milliards. Le 11 avril, au nom de la Turkménie et de la Russie, le leader turkmène Saparmourat Niazov proposaient à l'Ukraine de signer un accord politique et économique pour 25 ans sur une utilisation conjointe de gaz turkmène.

    Selon le président Niazov, Achkhabad est prête à vendre à Kiev le gaz à son prix actuel jusqu'à 2028. Pourtant, pour promouvoir la coopération turkméno-ukrainienne, il faudra construire, après l'expiration du contrat actuel en 2006, un nouveau gazoduc. Celui-ci, long de 1 070 km et d'une capacité de 30 à 40 milliards de mètres cubes, contournera le littoral de la Caspienne à travers le Kazakhstan. Sa construction coûtera près de 1 milliard de dollars. De son côté, Leonid Koutchma a déclaré: "nous envisageons ce problème dans l'optique du Consortium gazier international".

    Lire aussi:

    La population turkmène décimée depuis la prise de Mossoul par Daech
    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    Le géant russe Gazprom bat son propre record d’exportation de gaz en Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik