Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    MOSCOU NE CHANGERA PAS D'ATTITUDE SUR LES PRIX DES HYDROCARBURES

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 3 octobre (RIA-Novosti). Aux négociations avec l'Union européenne (UE) sur l'adhésion de la Fédération de Russie à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), Moscou n'entend pas changer d'attitude en ce qui concerne les prix des hydrocarbures et l'accès de son marché des services financiers, a déclaré devant les journalistes, le vice-ministre du Développement économique et du Commerce de la Fédération de Russie - Maxime Medvedkov.

    Cela dit, il a noté que la délégation russe apporterait des propositions bien déterminées à Bruxelles où, mardi prochain, elle aurait des négociations avec le commissaire au commerce de l'Union européenne, Pascal Lamy.

    Selon le vice-ministre du Développement économique et du Commerce de la Fédération de Russie, ces futures négociations porteraient, entre autres, sur certains points concernant l'accès des services financiers, de transports et de conseil sur le marché russe.

    Quoi qu'il en soit, a souligné Maxime Medvedkov, la délégation russe n'a pas non plus l'intention de renoncer à sa prise de position d'autrefois sur l'accès des services bancaires et d'assurance sur le marché russe. "Nous sommes prêts à libéraliser au maximum notre marché pour des investissements directs, mais ne voulons pas du tout ouvrir notre marché à des services transfrontaliers (ouverture en Russie des filiales des compagnies occidentales)", a fait remarquer le vice-ministre du Développement économique et du Commerce de la Fédération de Russie.

    Qui plus est, a déclaré Maxime Medvedkov, la Russie se propose de garder le quota pour la part du capital étranger dans les actifs de ses banques et compagnie d'assurance.

    A part cela, le vice-ministre du Développement économique et du Commerce de la Fédération de Russie a annoncé qu'aux futures négociations à Bruxelles, il serait aussi question des prix des hydrocarbures sur le marché intérieur russe (l'Union européenne insiste à ce que la Russie renonce à la réglementation de ces prix sur son marché national). "Quoi qu'il en soit, les prix des hydrocarbures seront fixés par le gouvernement de la Fédération de Russie et en fonction des idées du gouvernement de la Fédération de Russie là-dessus", a souligné Maxime Medvedkov.

    Aux futures négociations à Bruxelles avec le commissaire au commerce de l'Union européenne, Pascal Lamy, a-t-il continué, il s'agira aussi de l'accès sur le marché russe de toute une série de postes de marchandises, y compris des avions, des voitures et des meubles. Cela dit, le vice-ministre du Développement économique et du Commerce de la Fédération de Russie a espéré que, sur certaines de ces questions, des solutions mutuellement acceptables seraient trouvées dans la capitale belge.

    Lire aussi:

    Poutine annonce son ordre du jour pour le G20
    Les USA refusent de nouveau le statut d’économie de marché à la Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik