Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    MISE AU POINT DU TRACE DE L'OLEODUC DE SIBERIE ORIENTALE

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 15 octobre (RIA-Novosti). Le tracé Angarsk-Nakhodka (depuis la Sibérie jusqu'au port d'Extrême-Orient), dont une branche irait vers la ville chinoise de Daqing, constitue la base du projet de construction de l'oléoduc de Sibérie orientale. C'est ce qu'a fait savoir le vice-Premier ministre de la Fédération de Russie, Viktor Khristenko, en intervenant mercredi lors d'une conférence de presse à RIA-Novosti.

    Comme l'a fait remarquer le chef adjoint du gouvernement russe, après les oléoducs de la Baltique (vers l'Europe de l'Ouest) et la mise au point du tracé Est (Angarsk-Nakhodka), viendra le tour de la direction Nord, troisième priorité dans la stratégie énergétique de la Russie.

    Le vice-ministre russe a précisé ce qu'il entendait par "direction Nord", à savoir Arkhangelsk et Mourmansk (ports russes en mers Blanche et de Barents), et plus précisément, la presqu'île de Kola. "La Russie s'étend sur un très vaste territoire, extrêmement riche en ressources et débouchant sur plusieurs mers", a-t-il encore indiqué.

    "Notre tâche consiste à réduire au maximum tout risque lié au transport d'hydrocarbures", a souligné Viktor Khristenko.

    Lire aussi:

    La Chine a importé 100 M t de pétrole russe
    Des écologistes poursuivent en justice l’administration Trump pour un oléoduc
    Poutine: la Russie ne compte pas faire cavalier seul dans l’Arctique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik