Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Russie participe au premier sommet global sur le gaz liquéfié à Washington

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    WASHINGTON/MOSCOU, 17 décembre. /RIA-Novosti/. Les 17 et 18 décembre Washington accueille le premier sommet global sur le gaz naturel liquéfié (GNL) qui se déroulera sous la présidence du secrétaire américain à l'Energie, Spencer Abraham.

    Les ministres de l'Energie de 24 pays du monde ont été invités à ce forum. La Russie y sera représentée par le premier vice-ministre de l'Energie, Leonid Tropko, qui y présentera un rapport. Ces informations ont été recueillies par RIA Novosti auprès du service de presse du ministère américain de l'Energie.

    Le débat portera sur les réserves mondiales de gaz naturel ,sur les perspectives de commerce du gaz en tant que ressource naturelle cruciale, sur les questions relatives aux investissements dans la production et le transport du gaz, ainsi que sur les nouvelles technologies, les sources et possibilités de transport du GNL vers les Etats-Unis.

    Cette rencontre qui se tient pour la première fois offre à Washington une belle occasion d'envisager avec ses partenaires les perspectives de coopération dans ce secteur.

    "Ce sommet est important du fait qu'il est le premier forum gazier mondial. Il fera connaître l'opinion de tous les pays et leur vision du futur marché du gaz liquéfié", a déclaré dans une interview à RIA Novosti le ministre russe de l'Energie, Igor Ioussoufov.

    "L'essentiel qui nous incite, nous tous fournisseurs de GNL aux Etats-Unis, à agir est que les besoins en matière de gaz doubleront d'ici dix à douze ans en Amérique. Le marché américain représente donc un débouché global pour tous", a dit le ministre.

    "En ce qui concerne les livraisons de gaz naturel liquéfié aux Etats-Unis, nous avons déterminé avec le ministre américain de l'Energie, Spencer Abraham, des priorités. Il s'agit de la mise en valeur du gisement Chtokmanovski et des réservoirs de la presqu'île de Yamal (dans le nord de la Russie). Ce sont les principaux projets de coopération énergétique entre les deux pays", a expliqué Igor Ioussoufov.

    "Nous avons hâte d'approvisionner l'économie américaine en gaz russe", a-t-il poursuivi. Tous les projets, à ses dires, sont déjà confirmés par des études de faisabilité.

    A cette occasion, le ministre a fait remarquer que "la Russie avait besoin de capitaux et de technologies, tout ce dont disposent les sociétés américaines, notamment "Exxon Mobil" et "Konoko Phillips", ce qui n'exclut pas la coopération avec d'autres sociétés mondiales", a indiqué Igor Ioussoufov.

    L'unique coordinateur russe en matière d'exportations de GNL est "Gazprom", a-t-il informé.

    "Cette société devra donc assumer ses obligations de fournisseur et la responsabilité afférente. Et elle devra veiller à ce que les besoins des clients étrangers soient satisfaits dans leur totalité", a-t-il informé.

    Le sommet de Washington servira de point de départ pour la rencontre suivante qui se tiendra début 2004 en Egypte, a annoncé le ministre.

    Lire aussi:

    Du gaz naturel liquéfié russe bientôt en Afrique du Sud?
    Les USA réconciliés avec la domination du gaz russe en Europe
    Flexibilité du transport du gaz naturel liquéfié: chance ou menace pour l’Europe?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik