Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    "Que deviendra la Russie ?" au programme du Forum de Davos 2004

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    GENEVE, 13 janvier (de notre correspondante Ekaterina Andrianova). Les organisateurs du Forum économique mondial (FEM) ont annoncé mardi le thème principal de la rencontre de 2004 qui aura lieu du 21 au 25 janvier à Davos. Cette année, le forum se déroulera sous le slogan «partenariat pour la sécurité et la prospérité».

    "Nous vivons dans un monde instable et vulnérable", a dit le fondateur du Forum de Davos, Klaus Schwab, professeur à l'Université de Genève, au cours d'un point de presse. Selon lui, la question essentielle pour les leaders mondiaux participant à la réunion de Davos sera liée au fait que la stabilité de la croissance économique est impossible sans la sécurité. D'autre part, la sécurité est inconcevable sans perspectives de prospérité, estime Klaus Schwab.

    Au total quelque 2100 participants de 94 pays feront le voyage de Davos. Parmi eux figurent 30 chefs d'Etat ou de gouvernement et 75 ministres. La Russie sera représentée par le vice-premier ministre et ministre des Finances, Alexeï Koudrine.

    "Je suis content de rencontrer le vice-premier ministre russe au forum de Davos. Je suis certain que les participants auront bien des questions à poser sur la situation actuelle en Russie, sur les conséquences réelles des élections législatives", a indiqué Klaus Schwab.

    Il s'est dit satisfait de ce que des hommes d'affaires russes prendront part aux travaux de cette rencontre, ce qui donnera lieu à des débats à ce sujet.

    Le 22 janvier, les participants à la session intitulée "Que deviendra la Russie ?" étudieront des scénarios probables de l'évolution de la situation politique et économique en Russie.

    Lire aussi:

    SPIEF: l’économie globale en quête d’un nouveau point d’équilibre
    Un homme politique autrichien demandera à Poutine de créer un forum annuel à Sotchi
    Macron confirme sa participation au Forum économique de Saint-Pétersbourg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik