Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Sommet Russie-UE de Moscou

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 21 mai - RIA Novosti. Le sommet Russie-UE, premier depuis l'élargissement de l'Union européenne, s'est ouvert au Kremlin.

    Le premier ministre et le ministre des Affaires étrangères de l'Irlande, pays qui assume la présidence de l'Union européenne, Ahern Bertie et Brian Cowen, le président de la Commission européenne Romano Prodi et les Commissaires européens Pascal Lamy et Chris Patten sont arrivés dans la capitale russe pour participer au sommet. La Russie y est représentée, en plus du président Vladimir Poutine, par le premier ministre Mikhail Fradkov, le ministre des Affaires étrangères Serguei Lavrov, le ministre du Développement économique Guerman Gref et le ministre de l'Industrie et de l'Energie Viktor Khristenko.

    Comme il ressort des brèves informations qui parviennent du sommet (la conférence de presse est prévue pour la fin de la journée), l'Union européenne juge nécessaire de garantir les droits de la population russophone dans les pays baltes.

    "Dans les Etats d'Europe où il y a la minorité russophone, il faut assurer les droits de ces gens", a déclaré Romano Prodi, président de la Commission des Communautés européennes.

    La Commission européenne attache une grande importance à l'intégration de la population russophone à l'Union européenne, a-t-il fait remarquer.

    Selon lui, ce qui est important, ce n'est pas seulement la position de l'UE, il faut aussi que la population russophone commence à "s'intégrer" dans l'Union européenne.

    Le développement de la région de Kaliningrad, exclave russe sur la Baltique, qui s'est avérée coupée de la partie "continentale" de la Russie depuis le 1er mai, lors que 10 nouveaux membres de l'Europe centrale et de l'Est ont adhéré à l'UE, est aujourd'hui l'un des intérêts communs de la Russie et de l'Union européenne, a fait remarquer Roman Prodi. Selon lui, l'Union européenne est prête à affecter des "ressources importantes" à ces fins.

    Le président de la Commission des Communautés européennes a employé une image, en comparant la coopération entre la Russie et l'UE: "le caviar et la vodka".

    La Russie et l'UE se complètent l'une l'autre. La Russie et l'UE sont, pour ainsi dire, le caviar et la vodka. Je ne sais pas qui est le caviar et qui est la vodka, mais ce mouvement (intégration) suit la bonne voie", a dit Romano Prodi.

    Il a remercié le président russe pour le travail commun accompli ces dernières années.

    La création des espaces européens est un instrument qui permettra à développer la coopération entre la Russie et l'UE et de la rendre plus large, a-t-il ajouté.

    L'Union européenne a de nouveau condamné sévèrement l'acte terroriste commis le mai à Grozny.

    "L'UE condamne résolument l'explosion du 9 mai à Grozny qui a tué le président Akhmad Kadyrov (président de la Tchétchénie). Cette violence est inadmissible dans la société démocratique", a déclaré le premier ministre d'Irlande Ahern Bertie.

    (L'acte terroriste de Grozny a tué, en plus d'Akhmad Kadyrov, six autres personnes).

    La coopération entre la Russie et l'UE joue le rôle principal dans la sécurité en Europe, a-t-il déclaré.

    Comme l'a souligné tout particulièrement Ahern Bertie, le partenariat Russie-UE doit être " la force assurant la stabilité".

    Lire aussi:

    Bruxelles annonce des «progrès suffisants» sur le Brexit
    Salzbourg, ou l’agonie de l’UE?
    Juncker remet l'Ukraine à sa place
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik