Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    A la mi-août, le Service anti-monopole fédéral donnera la réponse à Siemens au sujet de l'acquisition de 71% des actions de Silovyé-Machiny

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 16 juillet - RIA-Novosti. D'ici la mi-août, le Service anti-monopole fédéral (FAS) donnera la réponse au consortium allemand Siemens au sujet de sa demande pour l'acquisition de 71% du groupe russe Silovyé-Machiny, a indiqué une porte-parole du FAS à RIA-Novosti vendredi.

    "Nous avons reçu une demande de la part de Siemens et celle-ci doit être étudiée en l'espace de 30 jours", a-t-elle indiqué.

    Les documents parvenus au FAS son actuellement étudiés par des experts, a-t-elle encore ajouté.

    Les projets du consortium allemand Siemens d'acquérir un bloc de contrôle du russe SM ont été annoncés le 13 juillet par le directeur général de Silovyé-Machiny, Evgueni Iakovlev. Il a souligné que si cet achat avait lieu, le regroupement avec une autre société de constructions mécaniques russe, OMZ, avait toutes les chances de ne pas se produire dans la forme initialement projetée.

    Interrogé par RIA-Novosti, le directeur du service d'information corporative de Siemens, Alexeï Grigoriev, a commenté avec réserve l'information selon laquelle le FAS avait reçu de la part du consortium allemand la demande pour l'acquisition d'actions de Silovyé-Machiny.

    "L'unique chose que je puisse vous dire est qu'entre nous et Silovyé-Machiny des négociations normales sont en cours ; je ne peux donc en aucune manière commenter toute information que ce soit sur ces négociations. Nous nos montrons très prudents envers ces négociations", a-t-il dit.

    Les négociations entre Siemens et Silovyé-Machiny se poursuivent depuis plusieurs mois, a-t-il précisé, ajoutant que Siemens est un actionnaire minoritaire de la société russe (il est propriétaire de 5% des actions de SM).

    "Nous examinons différentes versions au sujet de SM, mais ce sont des négociations privées. Je ne peux dire rien de plus", a-t-il souligné.

    Entre-temps, mardi 13 juillet le consortium Silovyé-Machiny a abordé son regroupement avec le Groupe des Usines de constructions mécaniques unifiées (OMZ).

    Les actionnaires de SM ont déposé les demandes pour l'échange de 60% des actions contre les actions d'OMZ, annonçait précédemment à RIA-Novosti un porte-parole d'OMZ.

    "Ce mardi 13 juillet marque la fin de la présentation des demandes pour l'échange, cela veut dire que le processus de regroupement des deux compagnies a commencé. OMZ obtient le bloc de contrôle de Silovyé-Machiny", a noté l'interlocuteur de l'agence.

    Le consortium Silovyé-Machiny est le plus grand producteur et fournisseur russe d'équipements pour les centrales hydrauliques, thermiques, à gaz et nucléaire, d'équipements pour le transport et de distribution d'électricité, ainsi que d'équipements de transport et ferroviaires.

    "Usines de constructions mécaniques unifiées - OMZ" sont un des leaders européens produisant des biens d'équipement de haute technicité pour les industries clefs : énergie, sidérurgie et industrie minière.

    Le 18 décembre 2003, OMZ et SM annonçaient leurs plans de se regrouper "en égaux". Ce regroupement doit donner lieu à l'apparition en Russie d'un très gros producteur d'équipements énergétiques.

    Lire aussi:

    En Crimée, la réduction des activités de Siemens en Russie qualifiée de «chantage»
    Turbines Siemens en Crimée: une commission allemande avance une «solution légale»
    Moscou imposerait des restrictions à Siemens en réponse aux nouvelles sanctions de l’UE
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik