Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Seul l'État peut décider sur la construction du troisième terminal à l'aéroport "Cheremetievo" de Moscou

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 22 septembre - RIA Novosti. Le directoire du transporteur russe "Aeroflot - Russian Airlines" a décidé mardi d'ériger le troisième terminal à "Cheremetievo", aéroport international principal russe, selon le président d'Aeroflot Valéri Okoulov.

    M.Okoulov a refusé de fournir plus de détails promettant que la compagnie diffuserait tout prochainement une déclaration officielle.

    Dans le même temps, le ministre russe des Transports Igor Levitine a indiqué que la construction du troisième terminal devait être lancée par l'État. Il a précisé que la décision prise par le directoire d'Aeroflot ne concernait que la possibilité de construire le terminal.

    La reconstruction de Cheremetievo-2 est une variante alternative. Ce sujet sera au centre d'une réunion du directoire de l'aéroport Cheremetievo prévue pour octobre.

    En janvier 2004, la société Alfa-Group a remporté un concours pour la gestion de l'aéroport. En juin, Alfa-Group et Aeroflot ont signé un projet de gestion commune de "Cheremetievo" selon un arrêté du gouvernement avant d'entamer des négociations sur le partage des actions entre les parties. Ils ont convenu de créer une société conjointe "Aeroport Management" qui sera le seul propriétaire d'Alfa-Cheremetievo. Pour le moment, la compagnie de gestion n'a pas encore été mise en place.

    A présent, Cheremetievo compte deux terminaux: Cheremetievo-1 (vols intérieurs et internationaux) et Cheremetievo-2 (vols internationaux).

    Cheremetievo-1 est capable d'accueillir 800 passagers par heure pour les vols internationaux et 600 passagers par heure pour les vols domestiques. La capacité de l'aéroport international Cheremetievo-2 est de 2.100 passagers/heure.

    L'État détient 51% des actions d'Aeroflot et 100% des actions de Cheremetievo.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik