Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Réduction de plus d'un tiers des arriérés de salaires en Russie

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 2 novembre - RIA Novosti. Depuis le début de l'année 2004, les arriérés de salaires en Russie ont été réduits de 10 milliards de roubles (le dollar s'échange contre 28,76 roubles), soit de 37 pour cent, a annoncé le ministre de la Santé et du Développement social, Mikhaïl Zourabov, au cours d'une réunion de la Commission tripartite (gouvernement, employeurs et syndicats) pour la normalisation des rapports sociaux et du travail.

    Mikhaïl Zourabov a relevé que ce recul des arriérés attestait l'existence de tendances positives et que des mesures étaient prises, bien que pouvant être plus opérantes.

    De l'avis du ministre, des résultats plus palpables pourraient être obtenus si l'on élaborait un système de mesures en vue de liquider les arriérés de salaires.

    Appuyant dans l'ensemble l'application de mesures appropriées, Mikhaïl Zourabov a néanmoins dit: "Je ne vois pas très bien quelles mesures nous pourrions prendre dans les mois à venir et avec quelle cohérence".

    Le ministre a indiqué qu'un projet de loi accentuant la responsabilité des employeurs pour le non-versement régulier des salaires était à l'étude. Il a également annoncé qu'à partir du 1-er janvier 2005, le montant du salaire minimum serait augmenté de 20 pour cent. Par ailleurs il est envisagé de relever le salaire minimum dans le courant du second semestre.

    Selon Mikhaïl Zourabov, les recommandations de la Commission tripartite définiront le plafond du relèvement du salaire minimum, le plafond maximum souhaité étant de 50 pour cent. Le ministre a rappelé que le salaire minimum actuel était de 600 roubles.

    Lire aussi:

    Les salaires de Daech révélés par Sputnik
    Derrière les élections, le spectre des «réformes» Macron
    Venezuela: hausse du salaire minimum sur fond de protestations
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik