Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Des entreprises spéciales seront crées pour opérer la fusion de Gazprom avec Rosneft

    Economie
    URL courte
    0 3 0 0
    MOSCOU, 15 novembre - RIA Novosti. Pour opérer le marché de fusion de Gazprom avec Rosneft, des entreprises spéciales seront créées, a annoncé lundi aux journalistes le vice-ministre du Développement économique et du Commerce, Andréi Charonov.

    Plusieurs schémas de réalisation de l'affaire sont à l'étude. Celui impliquant la création d'entreprises spéciales semble avoir le plus de chance d'être adopté, de l'avis du vice-ministre.

    "Il n'y a là rien d'extraordinaire. Il s'agit de créer une entreprise ayant pour mission de passer le marché", a-t-il dit avant d'ajouter que cette méthode se pratique largement dans le monde.

    L'Agence de gestion des biens fédéraux avait annoncé précédemment que le gouvernement avait approuvé le principe de la fusion de Gazprom et de Rosneft supposant la création d'une entreprise publique unitaire fédérale chargée de privatiser Rosneft et la filiale de Gazprom qui accumulerait les actions du holding gazier inscrites actuellement au bilan des sociétés affiliées à Gazprom.

    Andréi Charonov a pour sa part annoncé qu'aucune ordonnance officielle du gouvernement sur le marché de fusion n'existait encore.

    Parlant de l'évaluation des actifs concernés par cette affaire le vice-ministre a souligné que l'Etat avait désigné son commissaire-priseur pour établir le coût réel de Rosneft "afin de ne pas jouer perdant", selon son expression. Il faut d'abord connaître le coût véritable de ce que nous vendons et de ce que nous achetons", a ajouté Andréi Charonov.

    Interrogé par RIA Novosti sur l'évaluation (celle faite par Gazprom ou par l'Etat) qui aurait la priorité lors de la prise de la décision définitive, le vice-ministre a dit : "Je ne veux pas anticiper sur les faits. Si ces évaluations coïncident, nous aurons ainsi une double confirmation. Sinon, nous verrons ce qu'il faudra faire", a-t-il dit.

    L'Etat n'a pas envie d'agir de manière à contrarier Gazprom, a souligné le vice-ministre.

    RIA Novosti a appris le 11 novembre auprès du Fonds des biens fédéraux que le ministère du Développement économique et du Commerce et l'Agence de gestion des biens publics avaient désigné la banque internationale d'investissement Morgan Stanley et le Groupe de conseil "2K Audit - Diélovyé consultatsii" pour effectuer les travaux d'évaluation des actifs dans l'affaire de fusions de Gazprom et de Rosneft.

    Au début d'octobre, Gazprom avait nommé son agent : la banque Dresdner Kleinwort Wasserstein.

    Lire aussi:

    Gerhard Schröder pourrait présider le conseil d'administration de Rosneft
    Schröder chez Rosneft: Merkel en colère
    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik