Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le bénéfice net de Youganskneftegaz, une filiale de Yukos, en hausse de 25,4 fois

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 15 novembre - RIA-Novosti. Le bénéfice net de Youganskneftegaz, la principale entreprise de production de la compagnie pétrolière Yukos, a augmenté de 25,4 fois, à 29,4 milliards de roubles (plus de 1 milliard de dollars), durant les neuf premiers mois de 2004 par rapport à la période analogue de 2003, lit-on dans un rapport de l'entreprise publié lundi.

    Les recettes de la société ont crû durant les neuf premiers mois de l'année en cours de 2,1 fois, à 108 ,2 milliards de roubles, et le prix de revient des produits de 1,2 fois, à 58,8 milliards de roubles, et le bénéfice brut de 9,7 fois, à 49,4 milliards de roubles.

    Le bénéfice avant impôt de Youganskneftegaz a augmenté de 31,7 fois, à 29,4 milliards de roubles.

    La société Youganskneftegaz est la plus grosse entreprise de pétrole de Yukos, assurant une production annuelle de 220 millions de barils par an, soit 61% de la production totale de Yukos. L'entreprise exploite 29 gisements pétroliers en Sibérie occidentale (district autonome des Khanty-Mansis).

    Mais les passions ne s'apaisent toujours pas autour d'une vente supposée par l'Etat de Youganskneftegaz.

    Au milieu d'août, le ministère de la Justice a convenu avec la banque d'investissement Dresdner Kleinwort Wasserstein (DrKW) de procéder à l'évaluation de Youganskneftegaz. Le marché l'a interprété comme une garantie contre une vente des actifs de la compagnie à un prix minimisé. Mais les investisseurs ont été déçus. Ayant évalué la compagnie à 18,6 - 21,1 milliards de dollars, soit, déduction faite de ses créances, à 15,5-18,3 milliards de dollars, DrKW a prévu une évaluation pessimiste de la compagnie à 10,4 milliards de dollars et un taux de dépréciation sur cette somme de 15 à 60% en cas de vente du paquet minoritaire. De toutes ces variantes, les fonctionnaires ont surtout apprécié cette dernière. S'appuyant sur celle-ci, les huissiers de justice ont proposé au Fonds russe des biens fédéraux de vendre 76,8% de Youganskneftegaz pour le montant de l'arriéré d'impôt de Yukos (près de 4 milliards de dollars).

    En désaccord avec cela, Yukos a chargé une autre grosse banque d'investissement, J.P.Morgan, d'apprécier sa filiale. Celle-ci a été terminée un de ces jours. Selon une source proche à Morgan, la banque a estimé que la valeur du capital social de Youganskneftegaz évaluée à 16-22 milliards de dollars est juste.

    Le coût de Youganskneftegaz aurait été bien plus élevé - entre 19 et 26 milliards de dollars - mais l'expert a dû déduire de cette somme le montant des créances et des cautions, soit près de 3 milliards de dollars au total. A l'opposé de DrKW, J.P.Morgan ne souffle pas mot sur un rabais ni sur le scénario pessimiste de la vente qui diminueraient le coût de la compagnie.

    L'une des sources au courant du rapport de J.P.Morgan affirme que les méthodes utilisées par les banques d'investissement sont presque identiques. Les deux se sont appuyées sur l'évaluation des réserves de Youganskneftegaz donnée par De Golier et MacNaughton. Pourtant, dans ces calculs, J.P.Morgan se laissait guider par le management de la compagnie, contrairement à DrKW qui ne l'a presque pas consulté. D'autre part, en établissant son rapport, J.P.Morgan recourait à un scénario plus optimiste des prix du pétrole.

    Lire aussi:

    De quel pays viennent les touristes les plus généreux?
    Combien ont coûté aux USA les guerres à l'étranger après le 11 septembre
    Les compagnies russes attirent à nouveau les investisseurs étrangers
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik