Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Forum turkméno-russe d'Achkhabad consacré au pétrole et au gaz

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    ACHKHABAD, 15 novembre - RIA Novosti. La conférence turkméno-russe intitulée "Les possibilités du partenariat entre la Turkménie et la Russie dans la branche pétrogazière" se déroulait lundi à Achkhbad. Ce colloque réunissait les représentants du consortium gazier russe Gazprom et des différentes entreprises du complexe combustibles-énergies du Turkménistan.

    Intervenant à la conférence, le vice-président du conseil d'administration de Gazprom, Alexandre Riazanov, a défini pour les quelques années à venir les objectifs de son groupe en matière de coopération avec le Turkménistan. Il a notamment mis en avant la nécessité d'augmenter les volumes d'importation de gaz, de moderniser et de reconstruire le gazoduc Asie Centrale - Centre sur la base d'une étude de faisabilité exhaustive, de l'évaluation précise des réserves de gaz en Turkménie, ainsi que de l'expertise technologique des capacités d'extraction et d'acheminement du gaz, et enfin, de la dynamisation des travaux sur le plateau continental turkmène de la mer Caspienne.

    En vertu de l'accord de fourniture de gaz naturel signé pour 25 ans en 2003 entre la Russie et le Turkménistan, Gazprom devrait recevoir 4,25 milliards de mètre cubes de gaz naturel turkmène cette année, 6 milliards de mètres cubes dès 2005, et entre 70 et 80 milliards chaque année vers 2009. Pour atteindre cet objectif, il est prévu d'augmenter les capacités du système existant de transport de gaz Asie Centrale - Centre en les portant de 44-45 milliards de mètres cubes par an actuellement à 50 milliards, et à 80 milliards à la seconde étape du projet. Par ailleurs, Gazprom envisage la possibilité de construire une conduite supplémentaire via l'Ouzbékistan qui, si la décision est adoptée, sera terminée d'ici deux ans et demi. "Nous ne voulons pas nous arrêter aux volumes minimaux actuels de fourniture de gaz", a précisé A.Riazanov.

    Selon le ministre turkmène de l'Industrie pétrogazière et des Ressources minérales, Amangeldy Poudakov, le Turkménistan est en mesure d'exécuter son contrat à long terme avec la Russie. Ainsi, d'ici à 2010, la Turkménie se propose d'extraire 120 milliards de mètres cubes de gaz naturel et de doubler cet indice à l'horizon de 2020. Les pétroliers extrairont vers 2010 jusqu'à 48 millions de tonnes d'or noir, pour porter ce volume à 100 millions de tonnes en 2020. Le volume des investissements dans la branche pétrogazière du pays devrait se monter vers 2010 à 25 milliards de dollars, a souligné le ministre turkmène.

    Selon le dessein des organisateurs de la conférence turkméno-russe, ce forum doit non seulement permettre aux partenaires d'échanger des idées sur les problèmes courants et à long terme, mais aussi d'élargir le partenariat d'affaires entre la Turkménie et la Russie.

    Lire aussi:

    La population turkmène décimée depuis la prise de Mossoul par Daech
    Nouveau record d'exportations en Europe pour Gazprom
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik