Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Conseiller économique du Président russe: Il serait le plus raisonnable de dépenser le Fonds de stabilisation au remboursement de la dette extérieure de la Russie

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 15 novembre - RIA Novosti. Comme l'a fait remarquer Andreï Illarionov, conseiller économique du Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, il est théoriquement trois volets majeurs à emprunter pour utiliser l'argent accumulé au Fonds de stabilisation.

    Tout d'abord, c'est l'accumulation d'une réserve d'assurance que l'on qualifie également de Fonds des générations futures.

    Ensuite, c'est le remboursement de la dette extérieure de la Fédération de Russie, y compris son remboursement avant terme. La première et la deuxième directions se ressemblent bien, note Andreï Illarionov dans une interview au journal "Vremia novosteï", car elles portent, toutes les deux, sur les deux parties de la balance financière de l'Etat. Autrement dit, si nous augmentons le volume du fonds d'assurance, les actifs augmentent. Si nous remboursons la dette, les passifs diminuent, alors que la balance reste, somme toute, la même".

    Le troisième volet d'une éventuelle utilisation de l'argent du Fonds de stabilisation, c'est ce que l'on appelle normalement une "politique extérieure", qui peut consister, selon le conseiller économique du chef de l'Etat russe, à construire des bâtiments d'ambassade et des maisons d'amitié, de verser des cotisation aux budgets des organisations internationales, d'accorder des aides à des pays moins développées, à financer les campagnes électorales dans des Etats voisins, à créditer les satellites, à déployer des bases militaires à l'étranger, à lancer des opérations militaires et spéciales et à mener, finalement, une propagande extérieure.

    Du point de vue économique, a indiqué Andreï Illarionov, il n'est pas d'autre moyen aussi efficace pour utiliser l'argent du Fonds de stabilisation que son usage pour rembourser la dette extérieure du pays.

    Commentant les propositions du ministère du Développement économique et du Commerce de la Fédération de Russie et de certains autres ministères fédéraux pour investir cet argent dans des projets d'infrastructure, le conseiller économique du Président de la Fédération de Russie a déclaré en substance: "On ne peut pas dépenser l'argent du Fonds de stabilisation à l'intérieur même du pays. Jamais! Et ce quoi qu'il arrive". La dépense de cet argent à l'intérieur de la Russie ne manquerait pas de saper, d'éroder même en quelque sorte la stabilité macro-économique dans le pays, élèvera le cours effectif du rouble et le niveau des frais nationaux généraux et entravera, par conséquent, la croissance économique, est tout à fait persuadé Andreï Illarionov.

    Rappelons que dès le début de l'année en cours, le ministère du Développement économique et du Commerce de la Fédération de Russie s'est mis à accumuler le Fonds de stabilisation grâce aux recettes provenant de l'impôt à l'exportation de pétrole et à la taxe aux exportations pétrolières, recettes qui se forment au prix du brut dépassant 20 dollars le baril. Grâce à la hausse continue des prix du pétrole sur les marchés du monde, l'accumulation du Fonds de stabilisation de la Fédération de Russie se produit à des rythmes qui devancent substantiellement toutes les prévisions les plus optimistes. Ainsi, d'ici la fin de l'année en cours, le Fonds de stabilisation va déjà dépasser le niveau intangible des 500 milliards de roubles (un dollar US s'échange aujourd'hui contre à peu près 28,66 roubles). Le volume intangible est celui avant l'accumulation duquel, le Fonds de stabilisation ne peut pas être dépensé. Le volume du Fonds de stabilisation de la Fédération de Russie a constitué au 1-er novembre 2004 quelque 404,4 milliards de roubles.

    Lire aussi:

    Des filières de financement de Daech en Irak et en Turquie
    L’Ukraine devra payer sa dette de 3 mds USD à Moscou sur décision d’un tribunal londonien
    «Bonne nouvelle pour Poutine: la Russie va mieux que prévu»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik