Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le sous-financement de la prospection géologique conduit à une crise dans la production d'hydrocarbures

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOURMANSK, 17 novembre - RIA-Novosti. L'absence du financement public des travaux de prospection géologique risque de déboucher d'ici aux années 2030 sur une crise dans la reproduction des réssources énergétiques en Russie, a annoncé le directeur général de l'entreprise fédéral de prospection géologique Arktikmorneftegazrazvedka, Oleg Mnatsakanian, intervenant à la conférence internationale "Le pétrole et le gaz du plateau continental arctique 2004" à Mourmansk (Nord).

    "Ces dernières années le budget fédéral débloque des fonds minimes pour la prospection géologique. Cela représente un frein considérable aux travaux visant à rétablir la base des ressources d'hydrocarbures", a-t-il indiqué.

    Personne, à ce jour, ne coordonne en Russie l'effort tendant à accroître les réserves de matières premières, aussi bien sur terre ferme qu'en mer, a-t-il dit. "Par exemple, l'an dernier, la production de pétrole en Russie a déjà dépassé l'accroissement des réserves, ce qui est un signe alarmant", a fait observer Oleg Mnatsakanian.

    Il a précisé que, d'après les estimations existantes, les travaux de prospection géologique en Russie doivent être financés à hauteur de 26 milliards de roubles par an (1 dollar vaut 28,6 roubles). Ceci dit, les investissements dans la prospection géologique sur le plateau des mers arctiques - ces régions concentrent à ce jour jusqu'à 80% des réserves d'hydrocarbures de la Russie - doivent constituer 17 à 18 milliards de roubles par an.

    Intervenant à cette conférence, le directeur de l'Institut académique d'Océanologie, Valeri Kaminski, a indiqué que seulement 0,3% des recettes de la production d'hydrocarbures sont investis dans la prospection géologique en Russie, contrairement aux pays développés qui investissent 5 à 7% des recettes tirées de la production, a indiqué Valeri Kaminski.

    Lire aussi:

    Gazprom étudie les perspectives de travaux sur le plateau continental libanais
    Des entreprises russes remettront en état les infrastructures énergétiques en Syrie
    Mine de pétrole, de gaz, d’or… L’immense potentiel de l’Extrême-Orient russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik