Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gazprom a l'intention d'augmenter sa production de gaz

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 30 novembre - RIA Novosti. Gazprom continuera d'augmenter sa production de gaz, vu que la consommation de cet hydrocarbure ne cesse de s'accroître dans le monde, a déclaré ce mardi le vice-président du conseil d'administration du holding, Alexandre Ananenkov.

    Le développement de l'industrie du gaz, de la production et de la consommation de cette matière première devient un processus dynamique dans le monde entier.

    "On assiste à la mondialisation du développement des marchés de consommation de gaz", a-t-il affirmé. Ainsi, à ses dires, la consommation de gaz en Chine est attendue au niveau de 100 à 200 milliards de mètres cubes vers 2020, selon différentes sources. Elle augmentera aussi dans les pays européens, dans les pays d'Asie-Pacifique, dans la péninsule de Corée, ainsi qu'aux Etats-Unis. Le marché américain va souffrir d'une pénurie de cet hydrocarbure tout prochainement, selon Alexandre Ananenkov.

    En 2002 Gazprom est entré dans une période de stabilisation de sa production et puis a entrepris de l'augmenter. Le holding en a fourni 512 milliards de m3 en 2001 et plus de 540 milliards de m3 en 2003.

    Cette année, il projette d'extraire 545 milliards de m3 et de porter ensuite sa production à 580-590 milliards de m3 vers 2020 et à 630 milliards de m3 vers 2030, a dit Alexandre Ananenkov.

    Gazprom élabore un plan général de développement du secteur gazier qui permettrait de pronostiquer jusqu'à 2020-2030 l'évolution de l'industrie du gaz, de la base de ressources, des marchés intérieurs et extérieurs et de planifier le développement du réseau de transport de gaz, a-t-il rappelé.

    Ce plan sera soumis prochainement au gouvernement, a annoncé le vice-président du conseil d'administration qui a exprimé l'espoir que ce document serait examiné au cours du premier semestre 2005.

    Gazprom peut et doit augmenter ses actifs pétroliers, estime le président du comité de l'énergie, du transport et des télécommunications de la Douma, Valeri Iazev.

    "Gazprom peut augmenter sensiblement ses actifs pétroliers et il me semble qu'il doit le faire", a déclaré le député de la chambre basse dans une interview à RIA Novosti.

    Valeri Iazev a rappelé qu'il y a plusieurs années, il avait proposé de créer un géant étatique pétrolier. "Cette idée est en train de prendre vie, quoique sous une autre forme, paraît-il", a-t-il dit. A son avis, Gazpromneft a tout ce qu'il faut pour devenir leader mondial de la production de pétrole. "L'Etat doit avoir des participations dans le secteur pétrogazier et non seulement en tant régulateur", a-t-il estimé.

    Il a été annoncé la veille que Deutsche Bank qui est conseiller stratégique de la société Gazpromneft recommandait à cette dernière d'augmenter ses actifs pétroliers. La banque propose notamment d'étudier la possibilité d'acheter Iouganskneftegaz, Sibneft et Sourgoutneftegaz.

    Le programme d'investissements 2005 de Gazprom peut être écourté de moitié, jusqu'à 160 milliards de roubles, selon une source proche de Gazprom.

    L'initiateur de cette réduction est le ministère du Développement économique et du Commerce.

    Lundi le ministre de l'Industrie et de l'Energie, Viktor Khristenko, a déclaré aux journalistes que le programme d'investissements adopté par Gazprom pour l'année prochaine se montait à 300 milliards de roubles (plus de 10 milliards de dollars) et que son élément principal était le développement des réseaux de transport.

    D'après Viktor Khristenko, à en juger par les documents qui ont été préparés, le programme d'investissements "répond pleinement à tous les critères d'évaluation de la politique des changes, des prix des contrats, des cours du pétrole et du gaz pour l'année prochaine".

    Lire aussi:

    Nouveau record d'exportations en Europe pour Gazprom
    Les exportations de gaz russe vers l’Europe augmentent de 12,3%
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik